Grippe aviaire : l'appel à l'aide des éleveurs

Depuis la fin du vide sanitaire, plusieurs exploitations du Gers sont en difficulté en l'absence d'argent et de canetons. Reportage. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans le Gers, les producteurs de canards sont à la peine. Comme dans l'exploitation de Nadine Dagnoux près de Mirande, qui n'a plus un canard depuis cinq mois. Aujourd'hui, pourtant, tout est prêt pour les accueillir. Les installations ont été mises aux normes, le sol désinfecté et contrôlé. Le problème : il n'y a pas assez de canetons pour tout le monde. Car la production vient tout juste de reprendre. En attendant des revenus et des aides de l'État qui tardent à venir, Nadine désespère.

Des exploitations à l'agonie

Dans le sud du Gers les petits éleveurs, qui sont l'image du département et défendent l'artisanat et les circuits courts, ne sont plus aussi nombreux qu'avant. Jacques Candelon, producteur de foi gras, en faisait travailler une vingtaine. Cinq d'entre eux ont baissé les bras. "Les trésoreries des exploitations agricoles sont à l'agonie. Il faut bien savoir qu'il y a des gens qui ont arrêté au mois de décembre et sont toujours sans revenus depuis ce mois", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un caneton dans une ferme du Calvados, en mars 2017.
Un caneton dans une ferme du Calvados, en mars 2017. (PHOTO12 / GILLES TARGAT)