Grippe aviaire : dans les Landes, la crise impacte le travail

Dans les établissements Dupérier, l'épidémie oblige les salariés à se mettre en congés pour éviter le chômage partiel.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis son entrée dans l'entreprise familiale de Souprosse (Landes), en 1978, Robert Dupérier en a vécu des épisodes de grippe aviaire. Mais jamais il n'avait été aussi inquiet. Car depuis plusieurs semaines, les canards arrivent au compte-goutte dans son entreprise de transformation.

463 communes concernées

Moins de canards, c'est moins de travail pour les 45 salariés du site. Alors pour faire face à la baisse d'activité, le directeur des établissements a dû prendre des mesures. Objectif, retarder une éventuelle période de chômage partiel. "J'ai demandé à mon personnel de prendre leurs congés pour pouvoir prévoir une activité partielle", dit-il. Ici, 80% de l'activité est liée au canard, des canards devenus indésirables dans 463 communes du sud-ouest de la France.

Le JT
Les autres sujets du JT
En Haute-Vienne, des producteurs craignent que la grippe aviaire ne touche leur exploitation.
En Haute-Vienne, des producteurs craignent que la grippe aviaire ne touche leur exploitation. (MAXPPP)