Coma : un footballeur américain se réveille en parlant espagnol

Un jeune footballeur américain s'est subitement mis a parlé espagnol en se réveillant de son coma, relatait la chaîne américaine CNN, le 24 octobre, sur son site Internet. Un phénomène toujours étonnant, qualifié de "syndrome compulsif de la langue étrangère".

avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Reuben Nsemoh, âgé de seize ans, est tombé dans le coma en septembre 2016, suite à un choc violent à la tête lors d’un match. Il ne connaissait que quelques mots d’espagnol, pourtant il s’est mis à parler cette langue couramment à la suite de son coma.

Désormais, sa langue maternelle lui revient petit à petit et son accent espagnol commence à s’estomper selon ses parents.

Ce patient américain qui parlait espagnol, et non américain avec un accent espagnol, a souffert d'un "syndrome compulsif de la langue étrangère".  A différencier du "syndrome de l’accent étranger", qui touche davantage des personnes victimes d'un accident vasculaire cérébral (AVC). Celles-ci s'expriment alors avec un fort accent étranger.

Le "syndrome compulsif de la la langue étrangère" peut s’expliquer par le fait que l'usage des langues occupe différentes zones du cerveau. Pour les patients souffrant de ce trouble, la langue étrangère ne leur est jamais inconnue. Il s’agit toujours d’une langue acquise, que ce soit à l’école ou durant l’enfance. C’est pourquoi, en cas de lésions cérébrales ou d’AVC, une zone du langage peut être endommagée, mais pas une autre. Si la zone dédiée à la langue maternelle est touchée, une autre peut s’activer.

C’est donc un phénomène de compensation du cerveau, qui dans le cas de Reuben Nsemoh, ne pouvait plus accéder au lexique américain, et a stimulé le vocabulaire espagnol stocké dans sa mémoire.