Allergies : avec les beaux jours, les pollens reviennent !

Le retour des beaux jours signe l'arrivée des pollens et des allergies qui y sont associées. Petit point sur les plantes à risque qui ont débuté leur floraison.

avatar
La rédaction d'Allodocteurs.frFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les températures exceptionnellement douces observées ces derniers jours dans l’Hexagone ont permis l’arrivée du printemps avec une dizaine de jours d’avance. Mais elles ont également favorisé la floraison de nombreuses plantes et l’apparition des pollens et allergies associées.

Cyprès dans le Sud, aulne et frêne sur tout le territoire

Selon le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), du fait de ces températures clémentes voire élevées, les arbres ont libéré de grandes quantités de pollens. 

Dans le sud de la France, le risque d’allergie au cyprès est ainsi jugé très élevé. Les pollens d’aulne, qui traversent le pays d’Est en Ouest seront, dans les prochains jours, "présents sur tout le territoire avec un risque d'allergie de niveau moyen", précise le dernier bulletin allergo-pollinique du RNSA. Quant aux pollens de frêne, ils "se retrouvent sur une grande partie du territoire et sont en augmentation", souligne l’organisme de surveillance.

Bouleaux contre noisetiers

Les seuls pollens à disparaître progressivement sont ceux de noisetiers, pour lesquels les risques demeurent faibles dans l’Est de la France. Mais ils seront remplacés par "leurs cousins de la même famille", à savoir les bouleaux, dont les pollens devraient faire leur apparition à Lyon et Montluçon sur les dix derniers jours de mars, d’après le modèle de prévision de Météo-France réalisé en partenariat avec le RNSA. 

Les saules et les charmes, quant à eux, ont commencé leur floraison, souligne le RNSA, qui n’établit pas encore de niveau de risque pour ces espèces.

Limiter les réactions allergiques

Pour réduire l’intensité des symptômes allergiques, il est conseillé aux personnes sensibles de surveiller l’activité pollinique de leur secteur via les cartes de vigilance des pollens élaborées par le RNSA et d’adapter leurs comportements en conséquence.

L’adoption de gestes simples permet de limiter la réaction allergique : porter des lunettes de soleil pour éviter les dépôts allergisants dans les yeux ; se laver les cheveux tous les soirs pour éliminer les pollens qui s’y sont déposés dans la journée ; aérer les chambres tôt le matin et maintenir les fenêtres fermées pendant la journée ; utiliser un aspirateur plutôt qu’un balai qui disperse les pollens dans l’habitation, lors du ménage.

Enfin, en période de forte pollinisation, les promenades et la pratique d’une activité physique en plein air seront à proscrire.