Santé : des prothèses auditives bien trop chères

En France en 2016, plus de quatre millions de personnes entendent mal, mais à peine un tiers d'entre elles sont équipées de prothèses auditives.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

De nombreux Français renoncent à soigner leurs problèmes auditifs en raison de coûts élevés des prothèses mises à disposition. Le Dr Jean-Michel Klein est ORL à Paris, et voit parfois des patients renoncer. "Nous, médecins ORL, on sent que ça va coincer puisque certains patients ont une retraite de 500 euros par mois, et sont consternés quand on leur annonce que les prothèses coûtent près de 2 000 euros par oreille", indique-t-il.

Manque de concurrence

En moyenne, un appareil est vendu 1 500 euros. Avec la Sécurité sociale et la mutuelle, il reste à charge 1 100 euros pour le patient. Si ces prothèses sont si chères, c'est en raison de leur performance technologique, mais pas uniquement. S'appareiller est long et délicat, et l'audioprothésiste doit rencontrer les patients au moins cinq fois en deux mois. Mais pour les associations, ces tarifs sont trop élevés et seraient dus au manque de concurrence, car en France, quatre fabricants se partagent 80% du marché. Pour faire baisser les tarifs, les professionnels ont proposé un accord à l'assurance maladie : rogner sur les prix contre un meilleur remboursement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Réplique biologique de l'oreille gauche de Vincent Van Gogh, œuvre de l'artiste nééerlandaise Diemut Strebe, nommée "Sugababe", exposée à Karlsruhe (Allemagne), le 3 juin 2014.
Réplique biologique de l'oreille gauche de Vincent Van Gogh, œuvre de l'artiste nééerlandaise Diemut Strebe, nommée "Sugababe", exposée à Karlsruhe (Allemagne), le 3 juin 2014. (DIEMUT STREBE / AP / SIPA)