Une base de données publique sur les médicaments, accessible librement et gratuitement. Elle est en ligne sur le site du ministère de la Santé depuis mardi 1er octobre. Objectif : apporter des "données fiables, transparentes et facilement accessibles" aux médecins et au grand public.

Consultable également à l'adresse www.medicaments.gouv.fr, cette banque d'informations a été mise en place en application de l'article 8 de la loi du 29 décembre 2011, relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé après le scandale du Mediator.

La puissance publique garante de l'information

Cette base de données permet d'effectuer des recherches par nom de médicaments ou bien par nom de substance active, mais pas par maladie. Elle donne les indications thérapeutiques, la composition, la présentation du remède, le prix et le taux de remboursement, ainsi qu'une éventuelle évaluation du "service médical rendu", élaborée par la Haute Autorité de santé.

Cette banque de données précise aussi si des médicaments génériques sont disponibles pour la substance recherchée, si un remède fait l'objet d'une surveillance renforcée et mentionne des informations essentielles comme des suspensions ou retraits du marché.

"Il est important que ce soit la puissance publique qui apporte cette information et en soit la garante" a souligné la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Des banques de données commerciales comme celle du numéro un du secteur, Vidal, sont en effet financées par l'industrie pharmaceutique.