Le nombre de naissances de jumeaux a doublé en 40 ans

Cette tendance s'explique par des maternités plus tardives et davantage de recours à l'assistance médicale à la procréation.

Une jeune maman porte ses jumelles à l'hôpital de Lens (Pas-de-Calais), le 17 septembre 2013.
Une jeune maman porte ses jumelles à l'hôpital de Lens (Pas-de-Calais), le 17 septembre 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le nombre de naissances de jumeaux dans les pays développés a presque doublé en quarante ans. C'est ce que révèle une étude européenne publiée dans la revue américaine Population and Development, lundi 8 février, et repérée par le Huffington Post. Les chercheurs estiment que cette hausse est préoccupante, car ces bébés ont une santé plus fragile.

Pour parvenir à ces résultats, trois scientifiques français, britannique et néerlandais ont étudié les bases de données de 32 pays, majoritairement européens. Ils ont "passé en revue toutes les statistiques d'état civil des pays disposant de tableaux détaillés pour les accouchements distinguant les naissances simples des naissances multiples : jumeaux, triplés, etc." entre 1970 et 2014, selon l'Institut national d'études démographiques.

Des facteurs qui varient selon les pays

Les chercheurs expliquent l'augmentation du nombre de naissances gémellaires par deux facteurs : l'âge plus tardif des grossesses et l'assistance médicale à la procréation (AMP). Les poly-ovulations sont en effet fréquentes chez les femmes de plus de 35 ans.

L'effet de l'AMP sur cette hausse est trois fois plus important, en moyenne, que celui des maternités tardives. Mais les situations varient beaucoup d'un pays à l'autre : en Pologne, où ce procédé médical est peu développé, l'AMP ne représente qu'un tiers des naissances gémellaires. Au Japon, l'effet de la procréation assistée est en revanche dix fois plus important que le retard des maternités.

Un problème de santé publique ?

Si le taux de gémellité a cessé d'augmenter dans un pays sur quatre, il continue de croître dans la plupart des Etats étudiés, dont la France. "Nous ne savons pas si cette hausse va se poursuivre, mais celle-ci est de plus en plus perçue comme un problème de santé publique", souligne Gilles Pison, directeur de recherche à l'Institut national d'études démographiques.

Les grossesses gémellaires comportent en effet plus de risques de développer du diabète gestationnel ou encore de faire une dépression post-partum. En outre, les jumeaux naissent souvent prématurés, avec des taux de mortalité infantile plus élevés.