La grippe a été très virulente cet hiver

8 500 décès supplémentaires ont été observés depuis mi-janvier, notamment à cause de la forte épidémie de grippe.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'hiver a été particulièrement meurtrier cette année. Depuis la mi-janvier, 8 500 personnes sont décédées, soit 19% de plus que l'estimation prévue. La grippe, très virulente, est pointée du doigt.

Les hôpitaux sont à flux tendu. "On a vraiment eu un afflux, on a bien senti le pic par rapport à la grippe et les pathologies qui en découlent", note l'infirmière Floriane Boiron, au micro de France 2. Et pour cause, les personnes âgées ont été particulièrement touchées par le virus, développant "des pathologies respiratoires et cardiaques", explique l'infirmière. Résultat : un hôpital de Lille a dû réquisitionner 19 lits supplémentaires et rappeler du personnel.

Un vaccin inefficace

Outre la virulence du virus, on cite aussi un vaccin inadapté. Ce dernier n'a été efficace que dans 18 à 23% des cas. En cause ? Une mutation du virus, constatée par les chercheurs de l'Institut Pasteur. "Les personnes qui sont affectées, même vaccinées par ce virus, peuvent être malades", reconnaît le virologue Vincent Enouf.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les urgences de l\'hôpital de Perpignan (Pyrénées-Orientales), saturées par les malades atteints de pathologies respiratoires ou pulmonaires durant le pic de la maladie de la grippe, le 20 février 2015.
Les urgences de l'hôpital de Perpignan (Pyrénées-Orientales), saturées par les malades atteints de pathologies respiratoires ou pulmonaires durant le pic de la maladie de la grippe, le 20 février 2015. ( MAXPPP)