L'importance de la rééducation après un AVC

Ce 29 octobre marque la journée mondiale de l'accident vasculaire cérébral (AVC), première cause de handicap chez les adultes.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une personne est hospitalisée toutes les quatre minutes à cause d'un accident vasculaire cérébral (AVC). À l'occasion de la journée mondiale qui lui est consacrée ce 29 octobre, une équipe de France 3 s'est rendue dans un centre hospitalier d'Amiens, où l'on rééduque les personnes qui ont perdu la sensibilité d'une partie de leur corps.

Appeler le 15

Véronique essaye de retrouver la mobilité de son bras gauche. Elle avait perdu l'usage d'une jambe et la parole, juste après son AVC. Mais en trois mois de rééducation, ses capacités reviennent peu à peu. Comme l'explique le Dr Arzt, "80% des patients récupèrent des capacités de marche, ce qui n'est pas toujours facile, et puis le membre supérieur, c'est toujours beaucoup plus difficile". Plus on agit tôt, meilleurs sont les résultats : il faut donc appeler le 15 dès que l'on constate cette paralysie partielle chez un proche.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un patient s\'apprête à subir une IRM de contrôle après un AVC, au CHU de Bordeaux, le 9 octobre 2014.
Un patient s'apprête à subir une IRM de contrôle après un AVC, au CHU de Bordeaux, le 9 octobre 2014. (BURGER / PHANIE / AFP)