Nantes : mort inexpliquée de trois patients sous chimiothérapie

Trois patients du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), traités par chimiothérapie, sont décédés de manière inexpliquée entre le 10 et le 13 novembre.

Voir la vidéo
France 2

Mis à jour le , publié le

C'est un événement rare survenu en fin de semaine au CHU de Nantes (Loire-Atlantique) : trois patients sont décédés, un quatrième est sous surveillance, pour des complications cardiaques sévères. Tous souffraient d'un lymphome, un cancer qui nécessite une chimiothérapie intensive avant une greffe de moelle. Le traitement habituel combine quatre produits différents, mais l'un d'eux a été remplacé.

Une double enquête

Un protocole pourtant validé depuis une vingtaine d'années, mais pour certains employés de l'hôpital, le remplacement d'un médicament aurait pu être évité s'il n'y avait pas eu de rupture de stock. D'après l'hôpital, il n'y aurait pas eu d'erreur de dosage ni de manipulation. Une double enquête est en cours : l'Inspection des affaires sociales et l'Agence du médicament ont été chargées de faire toute la lumière sur ce drame.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une entrée du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), le 5 mai 2015. 
Une entrée du CHU de Nantes (Loire-Atlantique), le 5 mai 2015.  (GEORGES GOBET / AFP)