Hôpital : Les "patients experts" volent au secours du personnel soignant

S’il existe des médecins spécialistes, il existe également des patients experts. Il s'agit d'anciens malades qui sont parfois les mieux placés pour parler aux personnes hospitalisées.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À l'hôpital Saint-Antoine de Paris, les patients atteints de la maladie de Crohn sont pris en charge par l'équipe médicale. Leur inflammation chronique du système digestif les fatigue. Objectif du jour : leur donner des clés pour apprendre à gérer l'épuisement. Entre le médecin, l'infirmière et la psychologue, Corinne Devos. Elle n'est pas soignante, c'est une patiente experte. En sa présence, la parole se libère. "Il y a une espèce de compréhension tacite des choses, et je trouve que ça permet aux soignants d'aller toucher du doigt des choses dans lesquelles ils n'ont pas le temps de rester pendant leur temps de consultation", explique Corinne Devos, patiente experte et bénévole à l'association François Aupetit.

"Il faut accepter nos limites"

Pour les médecins, ces échanges provoquent une remise en question. "Il faut accepter nos limites, que les traitements donnent des effets secondaires, que les patients nous reprochent des choses de façon directe ou indirecte", estime Isabelle Nion-Larmurier, gastroentérologue à l'hôpital Saint-Antoine. L'intervention de Corinne Devos permet de mettre fin à ces problèmes de communication entre médecins et patients.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des infirmières à l\'hôpital de Cannes (Alpes-Maritimes), le 1er novembre 2016. (Photo d\'illustration)
Des infirmières à l'hôpital de Cannes (Alpes-Maritimes), le 1er novembre 2016. (Photo d'illustration) (MAXPPP)