Morbihan : un conseiller bancaire licencié après avoir signé le chèque d'un client tétraplégique

Le client a pourtant pris sa défense dans un courrier adressé à l'agence. 

Un homme signe un chèque, le 7 février 2016.
Un homme signe un chèque, le 7 février 2016. (KATHLEEN FINLAY / IMAGE SOURCE / GETTY IMAGES)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il a voulu aider, mais se retrouve sans emploi. Un conseiller bancaire de Lorient a été licencié, début juin, pour avoir signé un chèque d'un client tétraplégique à sa demande. L'origine de l'affaire, racontée par Ouest France, samedi 10 juin, remonte au début du printemps.

Le 3 mars, un client tétraplégique se rend au Crédit coopératif de la ville pour ouvrir un compte. Ayant perdu l'usage de ses mains, il demande alors à son banquier de signer le chèque nécessaire, ce que le conseiller a accepté de faire. 

"L'affaire aurait dû en rester là", selon le client

"J'ai très lourdement insisté", précise le client dans une lettre adressée à l'établissement bancaire. "En aucun cas il ne peut être accusé d’abus de faiblesse ni d’escroquerie envers moi puisqu’il a ensuite déchiré le chèque. L’affaire aurait dû en rester là." Le banquier a pourtant été licencié, début juin, par le Crédit coopératif. Pour la direction de la banque, qui entend pourtant "agir pour une société plus juste", il s'est rendu coupable "d'un véritable manquement à la règlementation bancaire de base".