Haute-Garonne : une professeure de français sourde interdite d'enseigner malgré l'obtention du Capes

Diplômée du Capes en 2015, Janick Leclair, professeure de français, n'est pas autorisée à donner cours au lycée de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne, où elle a été affectée à la rentrée 2016. En cause : sa surdité.

Sourde depuis l\'âge de cinq ans, diplômée du Capes, Janick Leclair se bat pour pouvoir enseigner le français au lycée de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne.
Sourde depuis l'âge de cinq ans, diplômée du Capes, Janick Leclair se bat pour pouvoir enseigner le français au lycée de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne. (Radio France - Rémi Vallez)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Une professeure de français sourde se bat pour pouvoir enseigner au lycée de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), rapporte lundi 20 février France Bleu Toulouse. Sourde depuis l'âge de 5 ans des suites d'une méningite, Janick Leclair, 38 ans, a obtenu son Capes de lettres modernes en juillet 2015. Elle a ensuite été affectée au lycée de Saint-Gaudens.

Mais en septembre dernier, à la veille de la rentrée, Janick Leclair reçoit un coup de téléphone du médecin de prévention du rectorat, qui, après avoir examiné courant juillet une requête de la femme visant à bénéficier de l'aide d'un assistant pour préparer ses cours, la déclare finalement inapte pour état de santé incompatible à la fonction d'enseignant. Elle n'est pas autorisée à donner des cours.

Absence de cadre juridique

La faute aux préjugés, selon elle, mais aussi à un vide juridique sur le statut des professeurs malentendants. "Les malvoyants ont par exemple des cadres, des assistants qui les accompagnent, c'est codifié dans les règlements, mais il n'y a rien pour les sourds", dénonce-t-elle. Pour pouvoir enfin enseigner, Janick Leclair doit obtenir l'autorisation du comité médical départemental. Ce dernier ne donnera sa réponse qu'au mois de mars, après l'avis de deux experts.

Janick Leclair rêve depuis longtemps d'enseigner le français. "Enfant, je vivais dans un univers de livres pour me libérer de cet ennui que l'on peut ressentir quand on est enfermé dans ce monde de sourds, raconte-t-elle. Avec les livres, on peut comprendre le monde, trouver des réponses à nos questions. Très vite, mon souhait a été de transmettre cette passion aux autres, et aux élèves, à travers l'enseignement."

Haute-Garonne : une professeure de français sourde interdite d'enseigner malgré l'obtention du Capes
--'--
--'--