Sanofi : les victimes de la Dépakine se mobilisent

Une association de victimes vient de lancer une procédure judiciaire contre le laboratoire Sanofi.

Voir la vidéo
France 2
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

On l'appelle le scandale Dépakine, du nom d'un anti épileptique donné à de nombreuses femmes enceintes depuis les années 1970. Des milliers d'enfants sont aujourd'hui victimes d'effets secondaires graves. Louna, par exemple, souffre de retards moteurs et d'une malformation cardiaque. Sa maman, Valentine, a pris de la Dépakine depuis sa première crise d'épilepsie, à 20 ans. Il y a quelques jours, elle a déposé deux plaintes : une contre X et une contre le laboratoire Sanofi.

Des effets connus

L'association de victimes de la Dépakine défend plus de 3 000 cas comme celui de Louna. Elle vient de lancer une action de groupe contre Sanofi. Car les autorités sanitaires étaient au courant des effets secondaires de la Dépakine. En 2005, on sait que ce médicament provoque des troubles du langage. En 2008, qu'elle donne des troubles autistiques. Problème : les médecins n'ont jamais été mis au courant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cachets de l\'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016.
Des cachets de l'antiépileptique Dépakine, le 24 août 2016. (GARO / PHANIE / AFP)