Médicaments : quelles autorisations pour la mise sur le marché ?

La Dépakine est une affaire qui jette le trouble sur l'obtention de mise sur le marché des médicaments en France. 150 d'entre eux arrivent chaque année en pharmacie.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Plus de 150 nouveaux médicaments arrivent chaque année sur le marché français. Mais comment sont-ils sélectionnés et par qui ? La procédure est-elle transparente ? Tout se passe à l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Réunis en commission, 12 membres, des médecins, des pharmaciens, des universitaires, doivent juger de l'intérêt et de l'efficacité du nouveau médicament. 

Le pouvoir d'influence des experts

Un jugement qui doit être indépendant de toute pression des laboratoires. Depuis 2011 et le scandale du Mediator, les membres de la commission doivent déclarer publiquement leurs liens d'intérêts avec l'industrie pharmaceutique. Repas, invitations, contrats, tout est accessible sur un site. Mais parfois, des personnes extérieures sont invitées autour de la table : des experts qui ont travaillé sur le médicament et sont donc en lien avec l'industrie pharmaceutique qui les fabrique. Ils n'ont pas de vote, mais un énorme pouvoir d'influence sur la commission.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme prend de la Dépakine, le 24 août 2016, à Paris. 
Une femme prend de la Dépakine, le 24 août 2016, à Paris.  (GARO / PHANIE / AFP)