Gastro-entérite : le seuil épidémique est atteint en France métropolitaine

C'est en Languedoc-Roussillon, Nord-Pas-de-Calais et Champagne-Ardenne qu'on est le plus touché, annonce, mercredi, le réseau de surveillance Sentinelles.

Des cas de diarrhées et de vomissements sont en hausse en France métropolitaine entre le 11 et le 17 janvier 2016. 
Des cas de diarrhées et de vomissements sont en hausse en France métropolitaine entre le 11 et le 17 janvier 2016.  (TATYANA SOKOLOVA / E+ / getty images)

Mis à jour le , publié le

N'oubliez pas de vous laver les mains. La gastro-entérite a continué à progresser en France métropolitaine. Le seuil épidémique a été atteint la semaine dernière, annonce le réseau de surveillance Sentinelles (PDF), mercredi 20 janvier. Le franchissement du seuil épidémique pendant deux semaines consécutives permet de déclarer une épidémie au niveau national.

Dans la semaine du 11 janvier, le nombre des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé, par Sentinelles, à 143 000 cas, soit 219 cas pour 100 000 habitants, au-dessus du seuil épidémique (194 cas pour 100 000 habitants).

Languedoc-Roussillon, Nord-Pas-de-Calais et Champagne-Ardenne très touchés

Les taux d'incidences les plus élevés ont été répertoriés en Languedoc-Roussillon (389 cas pour 100 000 habitants), Nord-Pas-de-Calais (380) et Champagne-Ardenne (363). "L'âge médian des cas était de 23 ans (de 2 mois à 95 ans). Les hommes représentaient 48% des cas", ajoute Sentinelles, qui constate toutefois que "les tableaux cliniques (...) ne présentaient pas de signe particulier de gravité", avec un pourcentage d'hospitalisation estimé à 0,5%.

La carte des cas de diarrhées aiguë entre le 11 et le 17 janvier 2016.
La carte des cas de diarrhées aiguë entre le 11 et le 17 janvier 2016. (RÉSEAU SENTINELLES)

Au cours de la première semaine de janvier, le taux de nouveaux cas (incidence) de diarrhées aiguës vus en consultation de médecine générale avait été estimé à 232 cas pour 100 000 habitants. Les régions les plus touchées étaient alors la Lorraine (451 cas pour 100 000 habitants), le Limousin (407) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (395).

La carte des cas de diarrhées aiguë entre le 4 et le 10 janvier 2016.
La carte des cas de diarrhées aiguë entre le 4 et le 10 janvier 2016. (RÉSEAU SENTINELLES)

Se laver les mains, indispensable pendant l'épidémie

Pour éviter la dissémination de l'infection d'origine virale ou bactérienne, l'hygiène de base s'impose : il s'agit notamment de se laver les mains avec de l'eau et du savon en sortant des toilettes et avant de préparer les repas ainsi qu'avant et après le change des nourrissons. A défaut d'eau et de savon, une solution hydro-alcoolique peut être utilisée.

En revanche, sur le front de la grippe saisonnière, l'activité reste faible. Le taux d'incidence a été évalué à 69 cas pour 100 000 habitants. C'est en dessous du seuil épidémique de 176 cas pour 100 000 habitants, précise le réseau de surveillance.