Essai thérapeutique de Rennes : une première victime, cinq personnes dans un état "stable"

Le patient qui avait été hospitalisé en état de mort cérébrale est décédé dimanche 17 janvier. France 3 fait le point sur l'état de santé des cinq autres volontaires pris en charge.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

 

Un des volontaires ayant participé à l'essai thérapeutique d'un médicament pour la société Biotral est décédé ce dimanche. Il s'agit de la personne qui était la plus touchée et qui avait été déclarée en état de mort cérébrale. Il n'y a pas d'amélioration pour les cinq autres. "Ce soir la direction de l'hôpital indique que leur état est jugé stable, mais trois d'entre elles souffrent de troubles neurologiques sévères, peut-être même irréversibles", précise Séverine Breton en direct du CHU de Rennes (Ille-et-Vilaine) pour France 3. 

De l'angoisse

Le décès du premier des volontaires hospitalisé a marqué les esprits au sein du centre hospitalier. "L'angoisse est sans doute montée d'un cran dans les chambres du service de neurologie", indique la journaliste. "Quant aux 84 autres volontaires engagés dans ce protocole d'essai, tous ont été contactés et ont commencé ou vont commencer des examens complémentaires", ajoute Séverine Breton. Le laboratoire Biotrial propose ce soir une évolution des standards de ses essais thérapeutiques.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes passent devant l'hôpital de Pontchaillou à Rennes (Ille-et-Vilaine), où six patients sont hospitalisés après un essai thérapeutique qui a mal tourné, le 15 janvier 2016. 
Des personnes passent devant l'hôpital de Pontchaillou à Rennes (Ille-et-Vilaine), où six patients sont hospitalisés après un essai thérapeutique qui a mal tourné, le 15 janvier 2016.  (DAMIEN MEYER / AFP)