VIDEO. Essai clinique à Rennes : le témoignage d'un rescapé

Stéphane Schubhan, l'un des rescapés de l'essai clinique qui a tourné au drame à Rennes, témoigne pour France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Stéphane Schubhan a 42 ans, il est père de 5 enfants. Il est aussi un rescapé de l'essai clinique à Rennes (Ille-et-Vilaine) mené par le laboratoire Biotrial. Il a passé une semaine en soins intensifs après avoir testé un médicament, le 13 janvier dernier. Les séquelles sont lourdes. "Je vois très mal et je ne peux pas marcher longtemps, sinon j'ai la tête qui tourne et j'ai des malaises. J'ai des problèmes d'équilibre. J'ai tout ça encore et je vis avec ça tous les jours", raconte-t-il. Combien de temps devra-t-il vivre ainsi ? Les médecins ne peuvent pas se prononcer.

"On le fait tous pour l'argent"

Six volontaires ont testé ce nouveau médicament. Au bout de quatre jours, l'un meurt à l'hôpital. Quatre autres tombent malades. Stéphane Schubhan est aujourd'hui en colère. Il reproche au laboratoire de ne pas l'avoir mis au courant du décès des animaux, eux aussi cobayes. S'il l'avait su, "je ne l'aurais pas signé ce protocole". Pour tester ces médicaments, il devait toucher 1 900 euros. "On le fait tous pour l'argent". Stéphane Schubhan a décidé de porter plainte contre Biotrial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo du laboratoire Biotrial, à Rennes, le 16 janvier 2016.
Le logo du laboratoire Biotrial, à Rennes, le 16 janvier 2016. (LOIC VENANCE / AFP)