VIDEO. Les microparticules, la pollution "invisible" de l'océan

Les scientifiques cherchent à mieux connaître l'impact de ces microparticules de plastique sur la santé et sur la biodiversité.

FRANCEINFO
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les amas de déchets flottants ne sont pas les seuls à polluer les océans. Des particules de plastique invisibles pourraient également avoir un impact important sur la biodiversité, la santé des hommes et la fonte des glaces, selon une étude (PDF en anglais) de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), publiée mercredi 22 février.

Ces microparticules de plastique peuvent provenir des cosmétiques, comme les exfoliants ou les dentifrices, des pneus ou des vêtements. Elles finissent leur course dans les cours d'eau puis les océans.

Les mystères de la "plastisphère"

Les scientifiques cherchent à mieux comprendre cette "plastisphère", qui pourrait avoir des conséquences sanitaires sur les hommes et la biodiversité. Ces particules peuvent par exemple se retrouver dans les poissons, puis dans l'alimentation humaine. Autre hypothèse évoquée, l'ingestion des microparticules par les animaux marins entraînerait une modification des milieux naturels.

Une fois dans les océans, les microparticules peuvent également se retrouver dans les glaciers. Et, selon l'étude, leur présence entraînerait une accélération de la disparition de la glace. Par mesure de précaution, l'Union internationale pour la conservation de la nature demande donc aux fabricants de pneus et de vêtements d'innover pour rendre leurs produits moins polluants.

Un enfant pagaie dans une eau polluée, le 27 février 2014, à Lima (Pérou).
Un enfant pagaie dans une eau polluée, le 27 février 2014, à Lima (Pérou). (ENRIQUE CASTRO-MENDIVIL / REUTERS)