Journée sans voiture : quand Paris devient piéton

À Paris, c'était la deuxième édition de la journée sans voiture, ce dimanche 25 septembre.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Le programme, une journée sans voiture, s'annonçait alléchant. Promis, près de la moitié de la capitale serait fermée à la circulation, soit 650km de voies. Mais première surprise, les barrages placés tout au long du périmètre laissent passer pas mal de monde. Une souplesse globalement appréciée même si la tension se fait parfois sentir.

"On respire"

Reste qu'à l'intérieur du périmètre, c'est une autre ville qui apparaît, beaucoup moins bruyante où piétons et cyclistes semblent se réapproprier un espace souvent hostile. "Habituellement, on roule en faisant attention partout. Là, on peut en profiter, on respire", apprécie cette cycliste. Place du Châtelet, où le bruit est habituellement assourdissant, les terrasses connaissent un succès inhabituel. Seul bémol, rares sont les automobilistes autorisés à circuler à avoir respecté la vitesse maximale fixée à 20 km/h.

Le JT
Les autres sujets du JT
La journée sans voitures à Paris, le 25 septembre 2016.
La journée sans voitures à Paris, le 25 septembre 2016. (MAXPPP)