Tabac : opération coup de poing contre le marché noir

Deux tonnes de carottes, emblème des buralistes, ont été déversées ce mercredi 25 janvier à Paris. Les buralistes accusent les fabricants de tabac d'alimenter la contrebande.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Barbès, XVIIIe arrondissement ce jeudi matin, avec leur symbole des carottes, les buralistes sont venus protester contre la hausse du trafic de tabac. "On a des commerces, on a payé nos fonds de commerce, on a fait un contrat de gérance avec l'Etat et on se retrouve avec des petits malfrats qui nous vendent des paquets sous le nez qui ont juste une petite amende comme si vous étiez mal stationnés. Et nous, on est en train de mourir", alerte Philippe Alauze, secrétaire général de la chambre syndicale des buralistes d'Ile-de-France.

Les fabricants accusés

Plus d'un paquet sur quatre serait vendu en dehors des bureaux de tabac. Des paquets vendus trois ou quatre euros moins chers à la sauvette. Un manque à gagner de trois milliards d'euros de taxes pour l'État chaque année. Depuis le début du mois, les buralistes constatent une baisse en moyenne de 15% de leur vente selon leur fédération. Des commerçants qui accusent les fabricants d'alimenter la contrebande en surapprovisionnant les pays où les cigarettes sont moins chères comme la Belgique ou l'Espagne. Ils demandent au gouvernement une traçabilité des paquets et une harmonisation des prix à l'échelle de l'UE.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des buralistes ont déversé une tonne de carottes, devant le ministère de l\'Economie et des Finances, à Paris, le 8 septembre 2015.
Des buralistes ont déversé une tonne de carottes, devant le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris, le 8 septembre 2015. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)