Tabac : échec du paquet neutre ?

Depuis la mise en place du paquet neutre, les ventes de cigarettes sont en légère augmentation au premier trimestre 2017 : + 1,4% selon les chiffres de Logista France, la société qui approvisionne les bureaux de tabac. Pour les fabricants de cigarettes, il n'y a donc pour l’instant pas d'impact du paquet neutre sur la consommation, mais les partisans de cette mesure sont plus nuancés. 

avatar
La rédaction d'Allodocteurs.frFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis le 1er janvier, tous les paquets de cigarettes sont noirs avec des images et des messages qui rappellent les conséquences du tabagisme. Il n'y a plus aucune marque, plus aucun logo sur les emballages. Cette mesure visait d'abord les jeunes.

Le paquet neutre vise d'abord la consommation des jeunes

Selon le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue, "le paquet neutre avait pour objectif de dénormaliser le paquet de cigarettes comme point d’appel, en particulier pour les adolescents, ceux qui commencent à fumer. Avant, les marques de cigarettes étaient tellement célèbres que rien que la couleur intéressait les jeunes, la forme du paquet était aussi intéressante. Là, on a un paquet qui n’a plus d’intérêt." 

Il est encore trop tôt pour évaluer précisément l'effet du paquet neutre sur l'initiation des jeunes à la cigarette.

Pour faire baisser les ventes, il faut augmenter le prix des cigarettes

Pour faire baisser la vente des cigarettes, une seule mesure est efficace selon ce  médecin : une augmentation importante du prix du paquet. Le Pr Bertrand Dautzenberg espère que le nouveau président de la République aura le courage de déclarer la guerre au tabac.

Selon le pneumologue, "une augmentation de 10% du prix du paquet de cigarettes est efficace. Cela diminue de 4% la consommation à l'échelle mondiale. Après, cela dépend beaucoup de comment c’est annoncé, mais c’est une mesure qui est toujours efficace. Quand on voit les courbes de prix et de vente du tabac en France, ce sont des  courbes qui se croisent de façon strictement parfaites." 

Au début des années 2000, les trois fortes augmentations du prix du tabac avaient divisé par quatre le nombre de fumeurs âgés de 12 à 15 ans à Paris.