Faut-il interdire la cigarette électronique dans les cafés et restaurants ?

Dans un avis publié cette semaine, le Haut conseil de la santé publique souhaite interdire la cigarette électronique dans les lieux collectifs.

Un homme vapota dans une voiture en Charente le 12 janvier 2015.
Un homme vapota dans une voiture en Charente le 12 janvier 2015. (BURGER / PHANIE)

Mis à jour le , publié le

Déjà interdite dans les transports en commun ou les lieux de travail, la cigarette électronique va-t-elle aussi être bannie des cafés, restaurants, discothèques et autres lieux publics collectifs ? C'est en tout cas ce que recommande le Haut conseil de la santé publique (HSCP), dans un avis publié mercredi 24 février, et qui va plus loin que ce qui était prévu dans le cadre de la loi Santé.

La cigarette électronique, utilisée quotidiennement par plus d'un million de personnes en France "peut être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs" et "constitue un outil de réduction des risques du tabagisme", indique le HSCP. Mais la cigarette électronique pourrait aussi "constituer une porte d'entrée dans le tabagisme" et induire "un risque de renormalisation de la consommation de tabac", relève cette instance consultative.

C'est pourquoi le HSCP préconise non seulement de maintenir les interdictions de vente et de publicité déjà prévues par la loi, mais de les "étendre à tous les lieux affectés à un usage collectif", via des textes d'application à paraître. Et cela "même si les risques liés au vapotage passif sont nuls ou extrêmement limités pour les tiers" dans des espaces fermés.

Faut-il interdire la cigarette électronique dans les cafés, restaurants et autres lieux collectifs ? Votez, réagissez, commentez sur le site.

Faut-il interdire la cigarette électronique dans les cafés et restaurants ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfrancetvinfo