Cigarette électronique : le vrai-faux

Alors que la cigarette électronique se voit interdite dans de nombreux transports, la journaliste Florence Griffond donne quelques informations sur cette cigarette de substitution.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La cigarette électronique présente-t-elle les mêmes risques pour l’entourage du fumeur que la cigarette classique ? "C’est plutôt faux", affirme la journaliste Florence Griffond. "Un fumeur de cigarettes classiques envoie dans l’atmosphère plus de 90 substances dangereuses, dont le fameux goudron. Ces substances-là n’existent pas dans les cigarettes électroniques. Le bémol c’est que les cigarettes électroniques peuvent contenir de la nicotine, or c’est excitant. Elle peut augmenter la pression artérielle et le rythme cardiaque. Du coup les pédiatres déconseillent formellement de vapoter à proximité des nourrissons et des enfants."

Un chiffre stable

La cigarette électronique est-elle de plus en plus populaire parmi les Français ? Là aussi, "c’est plutôt faux" : "En fait, c’est stable. D’après Santé publique France un adulte sur quatre essaye la cigarette électronique chaque année, mais dans la durée, ça baisse. Ainsi en deux ans le nombre d’utilisateurs réguliers est tombé de 6 à 3 %. Les fumeurs qui s’y étaient mis en espérant arrêter le tabac et n’y arrivent pas reviennent à la cigarette classique."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le HSCP préconise, non seulement de maintenir les interdictions de vente et de publicité déjà prévues par la loi, mais de les \"étendre à tous les lieux affectés à un usage collectif\" (illustration). 
Le HSCP préconise, non seulement de maintenir les interdictions de vente et de publicité déjà prévues par la loi, mais de les "étendre à tous les lieux affectés à un usage collectif" (illustration).  (MAXPPP)