Une campagne gouvernementale s'attaque au cannabis au volant

Après "Boire ou conduire, il faut choisir", "Fumer du cannabis, c'est illégal. Sur la route ça peut être fatal". Le gouvernement lance ce vendredi 4 novembre une campagne contre la conduite après l'usage de stupéfiants.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Le geste de dépistage de drogues sur les bords des routes pourrait devenir banal. Un prélèvement salivaire pour connaître la consommation de stupéfiants, le dispositif n'est pas nouveau. Testé depuis 2014 dans onze départements, il va être déployé sur l’ensemble du territoire. Pour la sécurité routière, c'est un moyen de réduire la part d'accidents mortels liés à la consommation de drogues.

790 décès sur les routes liés aux stupéfiants en 2015

Elle lance ce vendredi 4 novembre une campagne pour sensibiliser les jeunes. En 2015, sur les 3 461 tués sur les routes, 790 décès étaient liés aux stupéfiants, soit 23%. La moitié des conducteurs contrôlés positifs avaient aussi consommé de l'alcool. Moins visible que l'alcool justement, la consommation de stupéfiants modifie aussi les comportements au volant. La campagne de la sécurité routière rappelle aussi les sanctions : conduire sous l'effet de stupéfiants peut coûter jusqu'à 4 500 euros d'amende, la perte de six points et même une peine d'emprisonnement de deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme fume un joint lors d\'une manifestation pour la légalisation deu cannabis, à Paris, le 14 mai 2016.
Un homme fume un joint lors d'une manifestation pour la légalisation deu cannabis, à Paris, le 14 mai 2016. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)