Le professeur Dautzenberg se prononce pour la dépénalisation du cannabis

Le Professeur Bertrand Dautzenberg, pneumologue-tabacologue, s'est prononcé en faveur d'un dialogue sur la dépénalisation encadrée du cannabis, alors que la France est l'un des pays d'Europe où les jeunes en consomment le plus, tout en fustigeant la pratique - hautement toxique pour les poumons - consistant à le mélanger à du tabac. Il était l'invité du "Magazine de la santé", ce jeudi 14 janvier 2016. 

avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

  • Au lieu de fumer le cannabis, vous proposez de le consommer autrement, c'est pour protéger les poumons ?

Pr Bertrand Dautzenberg : "La fumée est toxique pour les poumons, que ce soit la fumée du diesel, la fumée du tabac ou la fumée de cannabis. Et la France est le pays d'Europe qui fume le plus. C'est aussi le pays qui utilise le plus la forme la plus sale du cannabis : c'est-à-dire le mélange de tabac et de résine de cannabis.

"Quelqu'un qui s'est arrêté de fumer par exemple depuis quinze jours, il va aller en soirée et fumer un joint. La semaine suivante il se remet à fumer des cigarettes à cause de la nicotine qu'il a fumée. Donc le premier conseil est de ne pas mettre de tabac quand on consomme du cannabis. Il y a des herbes à fumer, des plantes qui sont décrites dans les directives du tabac avec des étiquettes spécifiques qu'on devrait pouvoir trouver facilement en France. 

"D'autre part, il y a une autre possibilité toute aussi illégale qui est de consommer des feuilles de marijuana plutôt que de la résine, qui est beaucoup plus toxique. On voit aux Etats-Unis, par exemple, où la légalisation du cannabis a lieu dans de plus en plus d'Etats. Là-bas, la vaporisation du cannabis est le mode majoritaire de consommation, ce qui est beaucoup moins toxique."

  • On peut également manger du cannabis, mais cela peut avoir des inconvénients car le consommateur n'a pas vraiment d’idée de la dose ingérée. Est-ce que ce n'est pas dangereux ?

Pr Bertrand Dautzenberg : "Le cannabis est une substance dangereuse et il ne faut pas consommer de cannabis. Mais dans un monde où les gens consomment du cannabis autant le consommer plus proprement. La voie respiratoire est une voie acceptable, si ce n'est pas sale (...). Il faut faire ça « proprement » en attendant d'arrêter de se droguer.

"Et en France, du fait de l'organisation du marché qui est tout à fait illégal, la résine est la plus facile à faire cheminer. On a la preuve que la législation la plus contraignante d'Europe est associée à la consommation la plus forte d'Europe. La légalisation du cannabis chez les Américains, par exemple, n'augmente pas la consommation, diminue les accidents de la route, etc., et augmente aussi les recettes de l'Etat car ils prennent une taxe dessus et c’est ce que demandent 83% des jeunes Français. Mais les lois en France sont faites par des vieux".

  • Vous ne dites donc pas qu’il faut consommer du cannabis, mais de manière pragmatique, qu'il faut le faire différemment ?

Pr Bertrand Dautzenberg : "Si on veut diminuer la consommation de cannabis en France en terme de santé publique, il faut la mettre dans une voie légale. Ainsi on pourra la contrôler, faire de la prévention à l'école et sur le lieu de travail. Ainsi la consommation de cannabis baissera.

"La situation actuelle d'interdiction totale (...) favorise la consommation. Je suis contre le cannabis, je veux que la consommation baisse, mais pour cela il faut prendre des mesures efficaces. Il faut arrêter la bêtise actuelle qui veut qu'on soit à des kilomètres de la réalité actuelle."