Des étudiants pour sauver les déserts médicaux

À Sucy-en-Brie (Seine-et-Marne), une maison médicale accueille les étudiants en médecine lors de leur formation, une façon de les inciter à rester sur place une fois diplômés.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cela fait des années que des régions entières sont en déficit de médecins, alors que le nombre de praticiens est pourtant en hausse. Un enjeu qui sera au centre du plan pour l'accès aux soins qui sera présenté vendredi 13 octobre par le gouvernement. À Sucy-en-Brie (Seine-et-Marne), on recense par exemple une quinzaine de généralistes seulement pour près de 26 000 habitants. La maison de santé universitaire qui a ouvert il y a moins de deux ans comprend quatre médecins, quatre infirmières et une psychologue.

Un manque de moyens dans certaines régions

Alexandre, en dernière année de médecine, y est en stage, sous le regard attentif de sa tutrice. Conscient de la pénurie de médecins existant dans la région, il est cependant inquiet à l'idée de s'installer dans un désert médical. "Certes, il y a le besoin des patients, mais il y a aussi pour nous, les médecins, le besoin d'avoir un certain nombre de moyens", explique-t-il. La maison médicale de Sucy tient, de son côté, à continuer à faire faire des visites à domicile à ses médecins, de manière à garder le contact avec une clientèle qui peut avoir le sentiment d'être laissée pour compte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Alors que le gouvernement présente un plan de lutte contre les déserts médicaux, l\'Atlas démographique du Conseil national de l\'Ordre des médecins, publié jeudi, revient sur dix ans d\'analyses démographiques de la profession.
Alors que le gouvernement présente un plan de lutte contre les déserts médicaux, l'Atlas démographique du Conseil national de l'Ordre des médecins, publié jeudi, revient sur dix ans d'analyses démographiques de la profession. (PULSATIONS)