Les humains ont commencé à vivre dans des habitations sédentaires il y a 15 000 ans

C'est 3000 ans plus tôt que ce que l'on pensait jusqu'alors.

Cette découverte a été réalisée après des études dans la vallée du Jourdain, au Proche-Orient. Photo d\'illustration.
Cette découverte a été réalisée après des études dans la vallée du Jourdain, au Proche-Orient. Photo d'illustration. (RIEGER BERTRAND / HEMIS.FR)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les premières habitations permanentes ont vu le jour... il y a 15 000 ans ! C'est ce que révèle une étude (en anglais) publiée lundi 27 mars, basée sur la présence de souris grises dans ces premières maisons ancestrales. C'est bien plus tôt qu'on ne le pensait jusqu'alors.

Quand les chasseurs-cueilleurs ont commencé à s'installer dans des habitations au lieu d'être itinérants, les souris de maison sont peu à peu devenues plus nombreuses que leurs homologues sauvages, note l'étude publiée dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Un impact sur la faune locale

"Cette étude fournit les premières preuves qu'il y a au moins 15 000 ans, les humains vivaient déjà au même endroit suffisamment longtemps pour avoir un impact sur la faune locale, ce qui a résulté dans la présence dominante de souris grises", précise Fiona Marshall, professeure d'anthropologie à l'Université de Washington à St Louis (Missouri), principal co-auteure.

Jusqu'à présent on estimait que l'essor de l'élevage et des cultures, il y a 12 000 ans, correspondait au moment où les humains avaient commencé à se sédentariser, opérant une transformation dans les relations entre les hommes et le monde animal, notamment avec les petits mammifères comme les souris.

L'équipe de chercheurs, dont Thomas Cucchi, du Centre national français de la recherche scientifique (CNRS), et Lior Weissbrod, de l'Université de Haïfa, en Israël, ont examiné les petites variations dans la forme des molaires fossilisées de diverses espèces de souris remontant jusqu'à 200 000 ans.