La pilule et ses risques

La plainte contre le laboratoire Bayer d'une utilisatrice de pilule de 3e génération victime d'un AVC déclenche, fin 2012, une forte polémique autour de ce moyen de contraception. Les pilules de 3e et 4e générations doublent en effet les risques de formation de caillots dans le sang. Sur décision de la ministre de la Santé Marisol Touraine, ces types de contraceptifs sont déremboursés. C'est dans ce climat que naît la controverse autour du médicament Diane 35, un antiacnéique fréquemment utilisé comme pilule contraceptive. Tenu responsable de 4 décès, il sera retiré puis remis sur le marché de manière restreinte sur injonction de la Commission européenne.

123