Ces Français qui se passent de la Sécurité sociale

Le budget de la Sécurité sociale 2015 est présenté ce mercredi en Conseil des ministres. L'objectif : faire des économies pour réduire le déficit et tenir les engagements européens. La Sécu, certains en France n'y croient plus. Ils seraient de plus en plus nombreux à ne plus payer leurs cotisations et à détruire leur carte vitale pour prendre une assurance privée à l'étranger.

(De nombreux Français s'assurent à l'étranger © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Les personnes ne payant plus la Sécurité sociale et souscrivant des assurances privées à l’étranger disent être des milliers voire des dizaines de milliers. Parmi eux, Laurent, 40 ans, parisien, entrepreneur spécialisé dans le conseil financier aux entreprises et père de deux enfants. Il y a un an, il a décidé de quitter la Sécurité sociale. "J'ai pris cette décision de quitter la sécurité sociale et c'était au départ pour des raisons économiques parce que cela devenait tout à fait insupportable. Je voyais ces montants grimper de manière exponentielle. "

"Economiquement, c'est pratiquement neuf fois inférieur à ce que la Sécurité sociale me demandait"

Laurent ne paye plus ses cotisations auprès du RSI, le régime social des travailleurs indépendants. Il fait le mort face aux nombreux courriers de rappel de l'organisme social et a souscrit une assurance privée, en Grande-Bretagne. "Nous sommes très bien assurés. Nous le sommes en Angleterre par l'intermédiaire d'organismes privés qui sont régis par le code des assurances. Cela m'a permis en plus de ne plus souscrire à une mutuelle. Economiquement, ce n'est pas du simple au double. Dans mon cas, c'est pratiquement neuf fois inférieur à ce que la Sécurité sociale me demandait. "

 

Sa carte vitale, il ne l'utilise plus, il est prêt à la rendre, comme son numéro d'assuré social d'ailleurs et n'angoisse pas outre mesure : "Je suis dans la même situation qu'un Allemand, un Hollandais, un Espagnol en France. Demain, mon enfant se casse la jambe dans la cour de récréation, il va à l'hôpital et aura droit aux mêmes soins que les autres. Donc, il n'y a aucun problème. "

Un acte répréhensible

Laurent sera bientôt convoqué devant un tribunal administratif. C'est ce qui arrive à ceux qui ne cotisent plus. La démarche est essentiellement menée par des professions libérales : chirurgiens, entrepreneurs, artisans.

 

La sécurité sociale rappelle que l'affiliation est obligatoire, et que la quitter est passible de sanctions. Les intéressés répondent que leur démarche est légale, en vertu de la libre concurrence et du droit européen en la matière.

 

La démarche de ceux qui quittent la Sécurité sociale est aussi bien économique que militante, voire idéologique. Entre eux, ceux qui abandonnent la Sécu se surnomment les "libérés". Ils sont très actifs sur les réseaux sociaux.

Ces Français qui se passent de la Sécurité sociale. Le reportage d'Isabelle Raymond

00:00-00:00

audio
vidéo