Josef Schovanec : "C'est le rejet qui fait souffrir, pas l'autisme"

Josef Schovanec philosophe et auteur de "Voyage en Autistan" était l'invité du Soir 3 ce vendredi 1er avril.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Josef Schovanec auteur de Voyage en Autistan, chroniqueur sur Europe 1 était l'invité du Soir 3. Atteint d'autisme, il l'affirme. Le regard des autres fait plus souffrir que le syndrome lui-même. "C'est le regard extérieur, l'ignorance de la différence qui enferme, qui fait souffrir. Ce n'est pas l'autisme en tant que tel qui fait souffrir, c'est le rejet ou l'ignorance (...). Parfois des gens qui ne connaissent pas l'autisme et qui peuvent commencer à se moquer de moi. Subitement ils ont un moment :"c'est le monsieur de la radio." Et là leur attitude change complètement", regrette le philosophe.

Le problème de la scolarisation des élèves atteints d'autisme

Autre défaillance soulignée par le philosophe, la scolarisation souvent chaotique des autistes. Et elle n'est pas sans conséquence pour leur avenir : "Un enfant exclu de l'école, exclu des apprentissages sera exclu plus tard dans la vie. Et il sera qualifié de déficient. Ceux qu'on a appelés les gens déficients étaient essentiellement des gens privés d'école et d'éducation." Josef Schovanec qui est revenu sur l'image des autistes totalement différente selon les pays. Une différence qu'il a pu constater lors de ses voyages au Balouchistan situé entre l'Iran, l'Afghanistan, le Pakistan et l'Inde.


 

Le JT
Les autres sujets du JT