:l'éco, France info

VIDEO. Bio : "70% consommateurs réguliers" selon Bjorg

Invité de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco" mercredi 17 mai, Daniel Tirat, directeur général Bjorg Bonneterre & Cie, leader du bio en France, revient sur ce boom dans nos assiettes.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
avatar
Maurine BajacFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"On attend du gouvernement un soutien plus fort, plus dans la durée et une vision long terme" Daniel Tirat, directeur général Bjorg Bonneterre & Cie, lance un appel, mercredi 17 mai sur le canapé gris de ":L’éco".

Il poursuit : "de plus en plus de foyers ont fait rentrer le  bio dans leur alimentation. On a beaucoup fait croire aux français que l’alimentation devait être très bon marché. Manger correctement a un coût : 2% ou 3% mais c’est un investissement pour vous et l’environnement."

"Toxicité"

Et la toxicité des emballages plastiques ? En réponse à la Question qui fâche, Daniel Tirat explique: "il faut passer progressivement l’ensemble des emballages avec des encres végétales, avoir des films plastiques qui vont protéger l’aliment des cartons recyclés. Et enfin avoir des protocoles de test réguliers."

A quand remonte le dernier fast-food du leader du bio, c’est l’objet de la Question perso : "j’ai la chance d’habiter à Lyon où il y a plein de fast-food bios où un peut manger un très bon burger."

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l’interview par la chanson préférée de l’invité. Daniel Tirat a choisi Rudie can’t fail du groupe The Clash : "le plus grand groupe de rock de tous les temps, dans cet album ils montrent qu’ils sont capables de renouveler le genre."

":L'éco" vous donne rendez-vous du lundi au jeudi à 9h20 sur Franceinfo.

Invité de Jean-Paul Chapel dans \":L’éco\" mercredi 17 mai, Daniel Tirat, directeur général Bjorg Bonneterre & Cie, leader du bio en France, revient sur ce boom dans nos assiettes.
Invité de Jean-Paul Chapel dans ":L’éco" mercredi 17 mai, Daniel Tirat, directeur général Bjorg Bonneterre & Cie, leader du bio en France, revient sur ce boom dans nos assiettes. (FRANCEINFO)