Le lait et la viande bio beaucoup plus riches en oméga 3, selon une étude

Les oméga 3 contribuent à réduire les maladies cardiovasculaires, améliorent le développement neurologique et la fonction immunitaire.

Le lait bio contient 50% d'acides gras oméga 3 de plus que le lait issu de l'agriculture conventionnelle, selon une étude parue le 16 février 2016.
Le lait bio contient 50% d'acides gras oméga 3 de plus que le lait issu de l'agriculture conventionnelle, selon une étude parue le 16 février 2016. (FABRICE LEROUGE / ONOKY / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le lait et la viande bio sont beaucoup plus riches en oméga 3, acides gras essentiels au bon fonctionnement du corps humain, que le lait et la viande produite de façon conventionnelle. C'est le constat d'une étude publiée mardi 16 février dans le British Journal of nutrition. Ces deux aliments contiennent tous les deux environ 50% d'acides gras oméga 3 de plus que le lait et la viande issus de l'agriculture classique. Selon cette étude, la viande bio contient aussi moins de graisses saturées, accusées d'accroître le risque de maladies cardiovasculaires.

Les chercheurs de l'université britannique de Newcastle ont passé en revue 196 articles consacrés au lait et 67 consacrés à la viande et "ont trouvé de nettes différences entre lait et viande bio et lait et viande conventionnels, en particulier dans leur teneur en acides gras".

"Des changements mineurs"

"Les oméga 3 contribuent à réduire les maladies cardiovasculaires, améliorent le développement neurologique et la fonction immunitaire", commente Chris Seal, l'un des professeurs. Il souligne que l'Agence européenne de sécurité alimentaire préconise de doubler la prise d'acides gras de type oméga 3 dans le régime alimentaire des populations d'Europe de l'Ouest. Mais qu'il est difficile de parvenir à le faire via l'alimentation conventionnelle.

"L'accent est porté sur les 56% d'oméga 3 supplémentaires dans le lait bio, mais cette proportion n'est valable que pour la graisse du lait et non pour le lait dans son ensemble", indique Ian Givens, spécialiste de la nutrition. "Passer du lait traditionnel au lait bio accroîtrait l'absorption d'oméga 3 de 33 mg par jour, soit seulement 1,5% de notre régime alimentaire total. De tels changements mineurs ne sont pas susceptibles de représenter un bénéfice nutritionnel ou un bénéfice pour la santé", nuance-t-il.