Le groupe Ferrero reconnaît avoir modifié la recette du Nutella

Après une enquête d'une association de consommateurs allemands, l'industriel a reconnu des "ajustements" outre-Rhin, mais également en France.

Des pots de Nutella dans l\'usine Ferrero de Villers-Ecalles (Seine-Maritime), le 27 janvier 2017.
Des pots de Nutella dans l'usine Ferrero de Villers-Ecalles (Seine-Maritime), le 27 janvier 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La recette du Nutella, un secret bien gardé, mais pas figé. Accusé en Allemagne d'avoir réduit la part du cacao dans son produit phare, l'industriel italien Ferrero a reconnu, lundi 6 novembre, avoir "procédé à quelques ajustements". "La qualité du produit est inchangée, tout comme son goût et sa texture", a-t-il pris soin toutefois de préciser.

Contacté par le site 76 Actu, Ferrero affirme que la "légère modification" de la recette du Nutella produit en France réside dans le fait que "la poudre de lactosérum, un produit dérivé du lait, a été remplacée par une légère augmentation de la quantité de lait écrémé en poudre déjà présente".

Toujours autant de noisettes et de cacao

En comparant les étiquettes de produits fabriqués avant et après la nouvelle formule, 76 Actu a constaté que la proportion de lait passait bien de 6,6 à 8,7% et que le lactosérum disparaissait de la liste des ingrédients. La part de noisettes et de cacao restait, elle, inchangée, tandis que le sucre et l'huile de palme restaient les deux principaux ingrédients. En termes d'analyse nutritionnelle, selon le site, le Nutella est devenu moins gras, moins sucré et moins salé, mais dans des proportions infimes.

En Allemagne, où la recette semble être légèrement différente, l'association de consommateurs à l'origine de ces informations assure avoir constaté un changement de couleur du Nutella. La pâte à tartiner serait devenue plus claire, et l'association y voit le signe d'un "recul" de la part du cacao, qui n'est pas chiffrée sur les emballages allemands. Dans le même temps, la teneur en sucre outre-Rhin aurait progressé, selon le site des Echos.