Gaspillage alimentaire : la grande distribution sommée de redoubler d'efforts

C'est le cheval de bataille de la ministre de l'Écologie Ségolène Royal. Reçus au ministère, les patrons des grands groupes ne comprennent pas "cet acharnement".

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Ségolène Royal, ministre de l'Écologie veut lutter contre le gaspillage alimentaire. Pour cela, elle en appelle aux enseignes de grande distribution qu'elle a convoquées ce 27 août. Eux mettent en avant qu'ils sont déjà les premiers donateurs aux banques alimentaires.

France 3 est allée a la rencontre de l'association "Les potagers de Marianne". L'année dernière, elle a collecté 400 tonnes de fruits et légumes auprès de grossistes et surtout d'enseignes de la grande distribution. "On n'a pas attendu que Ségolène mette en place cette nouvelle loi qui oblige la grande distribution à donner. Nous, on travaille avec de grands distributeurs depuis plusieurs années", explique Arnaud Langlais, responsable de l'association.

Manque de moyens

Un supermarché de Nantes trie chaque matin les produits à donner en priorité à la banque alimentaire. "Ça commence à diminuer vu que les enseignes font de grandes démarques sur leurs produits (..) mais la ramasse correspond à 40% de nos ressources, approvisionnements", commente Bernard Vilaine, responsable approvisionnements de la banque alimentaire Loire-Atlantique.

Les enseignes cherchent de plus en plus à valoriser leurs invendus en transformant les produits. Mais ces mesures restent minoritaires. Les petits supermarchés manquent souvent de moyens pour organiser efficacement la chasse au gaspillage.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Ségolène Royal, le 17 juillet 2015 lors d'une conférence de presse à Paris.
Ségolène Royal, le 17 juillet 2015 lors d'une conférence de presse à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)