Environnement : comment réduire l'empreinte carbone de nos assiettes ?

Au quotidien, nous n'avons aucune idée du bilan carbone des aliments que nous mangeons. France 2 vous aide à y voir plus clair.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Quel est le bilan carbone des aliments que nous mangeons ? La viande par exemple, est connue pour avoir un bilan carbone assez lourd, certaines viandes auraient moins d'impact sur l'environnement. "Un poulet d'un kilo représente en sortie de ferme 2,5 kilos de gaz à effet de serre rejeté dans l'atmosphère. Si on prend des oeufs, l'impact est de 1,7 kilo de CO2", détaille le journaliste.

Transport et conditionnement

Les animaux ne sont pas les seuls concernés. Un exemple, le cidre. "Avant sa mise en bouteille, sa production émet 80 grammes de gaz à effet de serre. C'est bien plus pour les tomates qui poussent dans des serres qu'il faut chauffer. Une fois cueillies, ces tomates émettent 2,8 kilos de gaz à effet de serre, mais avant leur transport et leur conditionnement. Plus le voyage est long, plus l'empreinte carbone est importante. Un vol du Kenya par exemple, d'où viennent les haricots que l'on trouve cet hiver dans toutes les grandes surfaces, c'est 2,5 tonnes de CO2 qu'il faut ajouter", souligne aussi Manuel Tissier.

Le JT
Les autres sujets du JT
La société "Arcadie Sud Ouest Produits Elaborés" a annoncé, vendredi 10 juillet, qu'elle procédait au retrait de la vente de lots steaks hachés surgelés en raison de la présence de la bactérie E.Coli.
La société "Arcadie Sud Ouest Produits Elaborés" a annoncé, vendredi 10 juillet, qu'elle procédait au retrait de la vente de lots steaks hachés surgelés en raison de la présence de la bactérie E.Coli. (DURAND FLORENCE / SIPA)