Escroquerie aux allocations handicapés : 200.000 euros détournés

Depuis un an, un réseau a détourné 200.000 euros d’allocations réservées aux adultes handicapés. Il a été démantelé et cinq personnes ont été mises en examen.

Mis à jour le
publié le

Un vaste réseau d'escroquerie aux allocations versées aux adultes handicapés a été démantelé par la Police de l'air et des frontières (PAF) de Toulouse et cinq personnes ont été mises en examen et écrouées, a-t-on appris jeudi auprès de la PAF. Depuis le début de la fraude il y a un an, le préjudice subi par les allocations familiales s'élève à environ 200.000 euros. Tous les versements irréguliers, dans plusieurs départements du sud de la France, ont été stoppés.

L'affaire a débuté par un banal contrôle à l'aéroport de Toulouse-Blagnac d'un couple âgé d'une trentaine d'années, de nationalité algérienne, en provenance d'Alger. Dans leurs bagages, les policiers ont été intrigués par des documents liés à des prestations sociales, qui semblaient faux.

L'enquête a rapidement montré que le couple convoyait d'Algérie vers la France des documents permettant de recevoir des allocations, essentiellement des aides versées aux adultes handicapés. Le couple devait ensuite remettre ces faux au chef du réseau.

Le parquet de Toulouse a ouvert une information judiciaire pour "escroquerie en bande organisée", "faux et usage de faux", "obtention frauduleuse de prestations sociales" et "aide aux séjours irréguliers". Le couple a été mis en examen et place en détention provisoire. Le chef du réseau et ses deux complices ont été arrêtés lundi matin dans le centre de Marseille, selon la PAF de Toulouse.

Avec AFP