Affaire Mediator

Mis sur le marché par les laboratoires Servier jusqu'à son interdiction définitive en juillet 2010, le Mediator serait responsable de la mort de 200 à 2 000 personnes. L'affaire Mediator soulève la responsabilité de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS), ainsi que de Jacques Servier, fondateur des laboratoires éponymes et mis en examen le 11 décembre 2012 pour blessures et homicides involontaires. Le procès de ce médicament antidiabétique et coupe-faim devrait se tenir fin 2014 ou début 2015, après plusieurs reports.

123