Voyage et découvertes, France info

Sylvain Tesson : "Je trouve ça super, l’amalgame"

Sylvain Tesson est aventurier, voyageur et écrivain. Il est l’invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoPhilippe VandelRadio France

Mis à jour le
publié le

L\'auteur français Sylvain Tesson signe le livre \"Une très légère oscillation\", aux éditions Équateurs.
L'auteur français Sylvain Tesson signe le livre "Une très légère oscillation", aux éditions Équateurs. (JOEL SAGET / AFP)

Sylvain Tesson a traversé l’Himalaya et les steppes d’Asie centrale à pied. Il a vécu six mois seul dans une cabane en Sibérie et il a refait la retraite de Russie en passant par la Bérézina, comme Napoléon mais sur un side-car. Son côté aventurier lui a malheureusement valu une grosse frayeur. Il avait l'habitude d’escalader les murs et les toits des maisons, y compris la cathédrale de Notre-Dame. Mais en août 2014, il a escaladé la maison de ses amis à Chamonix et il est tombé de 10 mètres de haut. Conséquence : une semaine de coma et toujours une paralysie faciale, malgré quatre mois d’hospitalisation et de convalescence.

Un ouvrage éclectique

Il raconte notamment cet épisode de sa vie dans un livre, Une très légère oscillation, publié chez Équateurs. L'ouvrage correspond en fait à son journal intime, rédigé de 2014 à 2017. Il compile beaucoup de choses : des idées, comme faire interdire la télé dans les hôpitaux, des passages du Coran ou encore des coups de gueule. Par exemple, il déteste l'expression "ne pas faire d'amalgame". "Je trouve ça super l’amalgame", défend-t-il. Pour lui, cela correspond à une forme d'intelligence.

Quand vous avez deux choses qui semblent être contraires et que vous réussissez à les relier, ça s'appelle un amalgame

Sylvain Tesson, auteur

à franceinfo

Sylvain Tesson ne comprend d'ailleurs pas pourquoi les gens qui font des amalgames entre musulmans et terroristes ne peuvent pas s’exprimer librement s’ils peuvent argumenter leur position.  L'auteur confesse que son rêve d’auteur est Le petit livre rouge de Mao, tiré à 1 milliard d’exemplaires et dont la lecture a été obligatoire en Chine pendant la Révolution culturelle. "Il n’y a pas d’écrivains qui ne soient pas mégalomane.(…) Aussi coercitif que soit le succès de votre livre et le tirage, tout le monde sera pour. D’ailleurs c’est peut-être la raison pour laquelle il y a beaucoup d’écrivains français qui étaient maoïstes", explique t-il.

Sylvain Tesson est un personnage excentrique. Par exemple, il a promis qu'il ferait des enfants "quand il n’y aura plus d’embouteillages porte d’Orléans" et il n'a ni armoire, ni vêtements puisqu'il les emprunte à son père. "Je ne cours pas les marchands de vêtements et du coup j’en récupère. Vous savez, c’est comme les arbres : les feuilles tombent, moi je les ramasse et puis je m’habille avec ça", raconte-t-il.

L\'auteur français Sylvain Tesson signe le livre \"Une très légère oscillation\", aux éditions Équateurs.
L'auteur français Sylvain Tesson signe le livre "Une très légère oscillation", aux éditions Équateurs. (JOEL SAGET / AFP)