Vous le partagerez aujourd'hui, France info

Sur le web, les deux visages de la police espagnole

Le web se repasse à grande vitesse les images captées durant le référendum sous tension en Catalogne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Thomas RozecRadio France

Mis à jour le
publié le

Mossos d\'Esquadra, dont certains en larmes, à Vielha (Catalogne), le 1er octobre, sur le compte Twitter de @MagdaGregori.
Mossos d'Esquadra, dont certains en larmes, à Vielha (Catalogne), le 1er octobre, sur le compte Twitter de @MagdaGregori. (CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER)

Si l'on en croit l'antédiluvienne maxime, il paraît qu'une image vaut mille mots. Que dire alors, de ces dizaines d'images qui depuis hier nous parviennent des rues de Catalogne, illustrant les tensions qui entourent le contesté référendum sur l'indépendance de la région espagnole ? Il y aurait sans doute un ou plusieurs romans à en tirer. Contentons-nous, pour l'instant, de retenir une poignée de ces instantanés, il est vrai très parlant.

Dans la masse, deux se détachent car ils illustrent deux facettes des forces de l'ordre espagnoles. D'un côté, ces images surréalistes de policiers anti-émeute qui, à Barcelone, frappent à coups de matraque des pompiers venus se placer en cordon sanitaire entre eux et les votants :

Et de l'autre, ces policiers catalans - les Mossos d'Esquadra - déboussolés par l'attitude à tenir entre les consignes de Madrid et les liens qui sans doute les unissent aux manifestants. Filmée à Vielha, près de la frontière française, cette vidéo où l'on voit ces policiers écraser une larme est saisissante et montre bien l'extrême violence des sentiments que fait naître en Espagne cette question de l'autonomie :

Mossos d\'Esquadra, dont certains en larmes, à Vielha (Catalogne), le 1er octobre, sur le compte Twitter de @MagdaGregori.
Mossos d'Esquadra, dont certains en larmes, à Vielha (Catalogne), le 1er octobre, sur le compte Twitter de @MagdaGregori. (CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER)