Un monde d'info, France info

L'horlogerie renaît en Russie avec Raketa

Raketa, c'est une marque de montres mythique en Russie, née dans les années 60. L'usine qui les fabrique existe depuis plus de 200 ans. A la chute de l'URSS, en 1991, elle a dû fermer, mais le personnel a conservé tous les secrets de fabrication.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

(Une employée montre un modèle classique de montre Raketa © Christian Hartmann/Reuters)

Ces secrets sont ressortis des coffres il y a quatre ans, quand un Français et un horloger suisse ont décidé de relancer la production. C'est le comte Jacques Graf von Polier qui a remis Raketa sur pied : "Toutes les marques de l'époque soviétiques ont disparu ou fermé dans les années 90, personne ne s'intéressait à elles. Je suis tombé sur cette industrie horlogère, très intéressante en Russie car très puissante, avec un vrai savoir faire technique. " Une montre Raketa est constituée de 250 pièces.

 

Un monde d'info / L'horlogerie renaît en Russie avec Raketa. Le reportage de Marc Crépin
--'--
--'--

La Hongrie n'aime pas les ONG financées par la Norvège

(Le premier ministre hongrois Viktor Orban en mai 2014, lors de sa réélection. © Bernadett Szabo/Reuters)

Le gouvernement hongrois s’attaque aux ONG. Budapest a lancé une enquête sur une cinquantaine d’associations présentes dans le pays, qui doivent fournir aux autorités leurs dossiers, leurs fichiers et leurs correspondances.

 

Toutes ces ONG ont un point commun : elles sont subventionnées par la Norvège. Le pays n’est pas membre de l’Union européenne mais finance, dans différents pays de l'Union, des centaines de projets pour y renforcer la société civile. Les ONG hongroises ont, elles, reçu au total 15 millions d’euros de la Norvège ces cinq dernières années et cela ne plaît pas du tout au gouvernement de droite de Viktor Orban.

 

Un monde d'info / La Hongrie n'aime pas les ONG financées par la Norvège. Les explications de Florence Labruyère
--'--
--'--

Bientôt le bouquet de fleurs éternelles ?

(Des chercheurs japonais pensent pouvoir doubler la durée de vie des lys coupés. © Michèle Constantini/MaxPPP)

C'est une première scientifique mondiale. Au Japon, des scientifiques affirment pouvoir allonger la durée de vie de certaines fleurs, celles qui s'épanouissent moins de 24h.

 

Tout repose sur un gène appelé  "EPHEMERAL1". Selon cette étude réalisée par un institut de recherches en agriculture et alimentation de Tsukuba avec l'Université de Kagoshima, en supprimant ce gène, on allonge la durée de vie de la fleur.

 

Un monde d'info / Japon: des fleurs éternelle. Les explications de Frédéric Charles
--'--
--'--

 Se baigner dans le Gange est cancérigène

(Au grand pèlerinage Maha Kumbh Mela, dans la ville d'Allahabad.© Quentin Top/Wostok Press /MaxPPP)

Pour les Hindous, un bain dans le Gange aurait la vertu de laver les fidèles de leurs péchés et de les rapprocher du nirvâna. Mais pour les scientifiques, cette immersion serait dangereuse : elle pourrait être cancérigène. 

 

L'année dernière, plus de 100 millions de fidèles ont se sont baignés dans le Gange, lors du gigantesque pèlerinage du Maha Kumb Mela. Des scientifiques d'un centre d'Hyderabad ont alors prélevé de cette eau. Ils y ont trouvé un niveau 50 fois trop élevé de chrome 6, un métal qui peut provoquer des ulcères et des cancers du poumon. Ces résidus proviendraient des rejets d'acides des usines de tannage de cuir, qui opèrent le long du fleuve sacré.

 

Un monde d'info / Se baigner dans le Gange est cancérigène. Les précisions de Sébastien Farcis
--'--
--'--
(Une employée montre un modèle classique de montre Raketa © Christian Hartmann/Reuters)