Un festival de palmes, France info

Cannes, un festival de palmes. Le sacre de "La Dolce vita" en 1960, "le début du cinéma moderne"

Pour célébrer les 70 ans du festival de Cannes, chaque jour sur franceinfo, Thierry Frémaux, le délégué général du festival, raconte ces épisodes et ces palmes qui ont marqué l’histoire de la Croisette. Ce mercredi, "La Dolce vita" de Federico Fellini, palme d'or en 1960 en plein âge d'or du cinéma italien.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoThierry FiorileRadio France

Mis à jour le
publié le

Le baiser dans la fontaine avec Marcello Mastroianni et Anita Ekberg, scène culte de \"La Dolce vita\" de Fellini.
Le baiser dans la fontaine avec Marcello Mastroianni et Anita Ekberg, scène culte de "La Dolce vita" de Fellini. (KEYSTONE-FRANCE / GAMMA-KEYSTONE)

L'âge d'or du cinéma italien est passé par la croisette avec, notamment, le chef-d'œuvre de Federico Fellini, La Dolce vita, palme d'or à l'unanimité en 1960 mais qui suscite un scandale en Italie et une polémique avec le Vatican. "Le film ne raconte rien à leur yeux, explique Thierry Frémaux au micro franceinfo de Thierry Fiorile. Il y a quelque chose d'une puissance, scope noir et blanc formidable, qui les dépasse".

Pour le délégué général du festival de Cannes, cet âge d'or italien marque "le début du cinéma moderne" et de "ces films légendaires qui ont été mal accueillis et auxquels le temps a rendu justice". Il rend aussi hommage à Georges Simenon, écrivain et président du jury cette année-là, "qui va reconnaître d'emblée la marque 'auteur' de La Dolce vita et de la grande personnalité artistique de Fellini". "Il faut se rappeler, conclut Thierry Frémaux, que le festival a été créé pour valoriser l'art cinématographique", que ce n’est pas "le festival des films commerciaux".

Federico Fellini, le réalisateur de \"La Dolce vita\", et sa palme d\'or à Cannes de 1960.
Federico Fellini, le réalisateur de "La Dolce vita", et sa palme d'or à Cannes de 1960. (UPI)

Un scandale encore dans ce festival de Cannes 1960 : lors de sa projection en avant-première, le film L'Avventura, de Michelangelo Antonioni, est accueilli par des huées et des moqueries du public. Monica Vitti, qui joue le rôle principal, sort en larmes de la salle (le film recevra néanmoins le Prix du jury). L'actrice italienne revient sur cet épisode lors d'une interview :

De La Grande bouffe à Ken Loach, en passant par les grands moments du cinéma italien, les films audacieux et les années à scandale, chaque jour, en attendant la cérémonie d'ouverture du 70ème festival de Cannes, franceinfo raconte ces palmes qui ont marqué l'histoire du festival avec son délégué général, Thierry Frémaux, et Thierry Fiorile, spécialiste du cinéma à franceinfo. Chacun des 35 épisodes s'articule autour d’une thématique.

Le baiser dans la fontaine avec Marcello Mastroianni et Anita Ekberg, scène culte de \"La Dolce vita\" de Fellini.
Le baiser dans la fontaine avec Marcello Mastroianni et Anita Ekberg, scène culte de "La Dolce vita" de Fellini. (KEYSTONE-FRANCE / GAMMA-KEYSTONE)