Transportez-moi, France info

Les machines agricoles du futur

Le salon de l’agriculture se termine demain soir à la porte de Versailles à Paris ; et qui dit agriculture dit aussi machines agricoles, toujours plus perfectionnées et sophistiquées.

--'--
--'--
Radio France

Mis à jour le
publié le

(© john deere)

Le tracteur à vapeur, inventé en 1881 par un certain Blinov en Russie, a beaucoup évolué. Aujourd’hui il est numérisé, connecté, et travaille en autonome puisqu'il peut se passer du conducteur.

Étienne Vicario, expert en machinisme agricole, explique que la navigation par satellite permet de traiter des parcelles dans un minimum de temps et précision (à 2 centimètres près !). Il ajoute également que ces machines sont 100 fois moins polluantes qu’il y a 20 ans, surtout que l'on commence à voir des tracteurs électriques dotés de piles à combustible et alimentés à l’hydrogène ou au méthane, lequel est produit sur place avec les déchets agricoles.

Ecouter l'interviw complète de Etienne Vicariot
--'--
--'--

On valorise donc les déchets, en revanche il reste beaucoup à faire concernant les pesticides et autres désherbants nuisibles pour la santé.

Tout ce qui peut entraver les rendements, par exemple un durcissement des traitements phytosanitaires sans autre alternative, est évidemment mal perçu. Mais pour certains types de cultures on commence à voir des robots automatiques tout terrain qui, avec une précision centimétrique, repèrent les mauvaises herbes pour les couper, ou sont capables de pulvériser la quantité de produit idéale, juste ce qu’il faut, au bon endroit.

Les autres aides à l’exploitation se font par des drones automatiques qui sont capables de photographier à des fréquences différentes et d'analyser les sols et les cultures. Plus de 150.000 hectares ont ainsi été survolés en automatique l’an dernier. Ils transmettent les données qui permettent de doser les traitements et de choisir le bon moment des récoltes.

Toujours dans le domaine de l’aviation, un nouvel engin de transport dans un domaine capital pour notre économie : la filière du bois, devrait arriver bientôt, Il s'agit du dirigeable.

80 ans après la disparition des gros Zeppelins qui traversaient l’atlantique, il est enfin de retour !

L’office national des forêts est en effet partenaire d’un programme visant à faciliter l’exploitation du bois, notamment dans des zones difficiles d’accès, car construire des routes à travers des forêts n’est ni économique ni écologique. Un dirigeable-grue (qui peut soulever 50 tonnes d'un coup) peut se révéler très efficace.

Sébastien Bougon, président de la société Flying Whales (la Baleine Volante), souligne que la filière bois participe au déficit commercial de la France en 2e position derrière le pétrole, alors que nous possédons une des plus grandes réserves forestières d’Europe !

Mais pour l’exploiter il faut aller le chercher, or le dirigeable reste 50 fois moins cher que l’hélicoptère qui emporte 10 fois moins de charge. Le prototype pourrait voler dans 2 ans, et il espère en fabriquer une centaine par an car le marché mondial est immense, notamment en Asie ou en Amérique du sud.

Il est faut noter que ce gros moyen de transport ne contribue pas à déforester davantage, car il s’agit bien d’exploiter les forêts et non pas de les détruire : on plante en permanence pour garder son capital !

Ecouter l'interview complète de Sébastien Bougon
--'--
--'--
(© flying whales)

C'est l'avis de Jean-Pascal Archimbaud, PDG des scieries Archimbaud, qui emploie environ 150 personnes dans l'industrie du bois. Il soutient qu'il faut moderniser la filière tout en se développant par la formation. Il n'y a que des avantages : des emplois non délocalisables, la réduction du déficit de la France, de l'absortion de carbone : "nous avons un potentiel énorme à exploiter ! "

Ecouter l'interview complète de Jean-Pascal Archimbaud
--'--
--'--

Pour en finir avec l'agro-foresterie, il faut savoir que vous avez la possibilité de compenser votre carbone par le reboisement avec "Pur Projet" et même faire l'acquisition (un investissement) d'un arbre exotique, par exemple avec Forest Finance.

La séquence insolite de cette semaine est une méthode originale pour capturer des drones dans des zones sensibles : la police néerlandaise a dressé des aigles pour les capturer et les ramener au poste de police ! Ils étudient actuellement la fabrication de chaussettes pour protéger les pattes des hélices...C'est assez original mais limité aux drones de moins de 4 kilos. Vidéo : aigle anti-drone

Les camélidés (chameaux, lamas...) font vivre 400 millions de personnes dans le monde

Mon coup de cœur concerne aujourd'hui la traction animale, mais pas n’importe laquelle !

Je veux parler des camélidés dont font partie les chameaux et les lamas. Ils font vivre plus de 400 millions de personnes dans le monde, et sont bien utiles notamment aux agriculteurs des pays du Sud. 

Bernard Faye est directeur de recherche sur les camélidés, anciennement au CIRAD, le Centre International de Recherche sur le Développement. Il explique que le chameau, qui travaille dans des conditions de plus en plus difficiles, notamment à cause du changement climatique, devrait être mieux protégé. Non seulement il fait partie intégrante de la vie des populations vivant dans les zones désertiques, mais en plus la chamelle produit du lait avec une qualité bien supérieure au lait de vache, il est plus léger, rempli de protéines….

Pour tout savoir sur les camélidés cliquez ici

(© john deere)