Tout et son contraire, France info

Grzegorz Rosinski, le père de "Thorgal" : "On était totalement libre avec le KGB"

Grzegorz Rosinski est dessinateur de bandes dessinées. Le créateur de "Thorgal" est l’invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire.

00:00-00:00

audio
vidéo
logo
franceinfoPhilippe VandelRadio France

Mis à jour le
publié le

Grzegorz Rosinski, dessinateur auteur de la BD Thorgal
Grzegorz Rosinski, dessinateur auteur de la BD Thorgal (LEVAIN CÉLINE / MAXPPP)

Grzegorz Rosinski a créé Thorgal en 1976 avec le scénariste Jean Van Hamme qui a quitté la série après le 29e épisode. Le 35e épisode, "Le feu écarlate", est sorti à la rentrée. 

D’origine polonaise, Grzegorz Rosinski a été illustrateur en Pologne et créateur des premières bandes dessinées dans ce pays communiste où "c'était très mal vu" car assimilé au "capitalisme américain". Il relativise cependant les idées reçues sur ce régime sous lequel il a vécu 40 ans et affirme qu'il était "totalement" libre. "On ne m'a jamais refusé de passeport, raconte-t-il. On exagère avec ce KGB. Quand on me demandait de changer quelque chose pour des raisons purement politique ou de propagande, je disais : 'Je n'ai pas le temps, faites-le vous-même'". Pourtant, il reconnaît que "tout était surveillé". 

Quand il commence la série Thorgal, il vit encore en Pologne et envoie les planches par courrier en Belgique pour qu'elles soient publiées dans Le Journal de Tintin. Du coup, il s'autocensurait : "Je savais ce que je pouvais me permettre". Grzegorz Rosinski a quitté la Pologne au moment de l’instauration de la loi martiale par le général Wojciech Jaruzelski, en décembre 1980. 

Aujourd'hui, il vit en Suisse "parce que les Suisses m'ont dragué, séduit", dit-il. "J’étais attaqué en Belgique comme artiste freelance, j’étais une proie facile pour le fisc belge à l’époque et les Suisses m’ont tout organisé". explique le père de Thorgal.

Ses œuvres atteignent 20 000 euros

Grzegorz Rosinski a 5 ou 6 ans lors de sa première rencontre avec le dessin. Il trouve alors, dans les ruines d'une maison bombardée de son quartier, une bible illustrée par Gustave Doré. "Pendant des années, ce fut mon seul jouet et ma première fascination", raconte celui qui est considéré aujourd'hui comme l’un des plus grands dessinateurs.

Beaucoup de ses œuvres sont mises en vente, le 17 juin, à Paris, chez Christie's en collaboration avec la galerie Maghen. Les prix de réserve démarrent à 4 000 euros et montent jusqu'à 20 000 euros ! Le dessinateur le dit lui-même : quand il dessine, il devient ses personnages, comme s’il ne s’appartenait plus. "Je vois le but. Le but est de faire une image, un album, explique-t-il. Mais, je ne regarde pas ma main et les traces. Cela ne m’intéresse pas. C’est comme les footballeurs : ils ne regardent pas le ballon, ils regardent le but. Je réagis de la même façon."

Thorgal est un extra-terrestre, arrivé sur Terre par hasard, qui se retrouve à vivre au milieu des Vikings vers l’an 1000. Contrairement à beaucoup d'autres personnages de bandes dessinées, Thorgal se marie, il a des enfants... Bref, il vieillit. "Vous savez, je n'en ai jamais vraiment discuté avec Van Hamme, explique le dessinateur. On était amis, on était grands copains, on n'a jamais parlé de boulot, de scénario, de projets etc. Nous on vieillit et malheureusement on vieillit plus vite que nos personnages."

La célébrité ? Grzegorz Rosinski n'aime pas ça. "Ça me gêne, je suis timide", dit-il. Il affirme que, lorsqu'il a rencontré Van Hamme, la devise du scénariste était : "Être riche et célèbre". Il lui a alors demandé s'il préférait être riche ou célèbre et, "finalement, on était d'accord tous les deux pour dire que c'est mieux d'être riche et pas connu."

Grzegorz Rosinski, dessinateur auteur de la BD Thorgal
Grzegorz Rosinski, dessinateur auteur de la BD Thorgal (LEVAIN CÉLINE / MAXPPP)