Tout et son contraire, France info

Dany Boon : "J’ai toujours l’angoisse de tout perdre"

Dany Boon, humoriste comédien et réalisateur. Son film "Bienvenue chez les Ch’tis" a battu les scores de La grande vadrouille, plus de 20 millions d’entrées en France, 27 millions dans le monde. Son film "Supercondriaque" sort en DVD et Blu-ray.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Philippe VandelRadio France

Mis à jour le
publié le

(Dany Boon dans Supercondriaque © Jean-Claude Lother)

Supercondriaque avec  Kad Merad a eu un très gros succès : cinq millions d’entrées en France, six millions dans le monde. Dany Boon incarne un homme qui souffre d’hypocondrie maladive. Il a comme seul ami son médecin traitant.

 

Pour une grande part, c’est du vécu. Dany Boon est réellement hypocondriaque. Cela a même déjà affecté ses relations amoureuses. Il dit : "Il m’est souvent arrivé de rentrer seul à cause d’un ongle de femme pas très net ". Sans aller jusqu’à cette situation intime, il avoue qu’il a parfois des problèmes avec ses fans car c’est un phobique maladif des virus et des microbes.

 

"Cela ne m’a pas guéri mais cela aide à l’accepter d’en rire et de faire rire avec. Quand les gens m’embrassent parce qu’ils m’aiment bien, j’ai beaucoup de mal à refuser parce que c’est adorable, mais l’hiver je suis très inquiet à cause de la grippe…, donc je trouve une parade en disant que je suis malade. "

TOUT ET SON CONTRAIRE / Les débuts de Dany Boon
--'--
--'--

Ses origines

Dany Boon n’a pas eu de piston, sa mère faisait des ménages et son père était camionneur. Personne ne l’a aidé pour arriver là où il est. "Je pense que cela m’a énormément servi parce que commencer dans la rue en n’ayant rien, arriver à Paris complètement fauché et vivre presque dans la rue cela donne une sorte de feu sacré. On a envie et on n’a rien à perdre. Le fait d’évoluer et de partir de rien est un cadeau immense. "

 

Si Dany Boon a été en 2006 l’acteur européen le mieux payé :  26M€ grâce aux royalties de comédien et de réalisateur de Bienvenue chez les Chtis , en fonction des entrées, il garde malgré tout les pieds sur terre et une certaine crainte.

 

"J’ai toujours l’angoisse de tout perdre et de redevenir pauvre, surtout pour ma famille. Coluche disait : Je ne suis pas un nouveau riche, je resterai toujours un ancien pauvre. Ce qui est vrai. "

Le rire

Dany Boon a longtemps fait l’objet de moquerie à cause de ses oreilles et c’est notamment pour cela qu’il a voulu faire rire. Mais pas seulement.

 

"Ma mère voulait les faire recoller. Mais mon envie de faire rire vient de fait que ma mère n’était pas super en forme quand j’étais enfant. Il a été rejeté par sa famille maternelle en grande partie et tout à coup on essaie de comprendre pourquoi on n’est pas aimé et on a envie d’être doublement aimé et de prouver qu’on est aimable. Le rire est une magnifique réparation dans ce cas là. Se moquer de ces situations dramatiques fait que l’on en est sauvé. "

TOUT ET SON CONTRAIRE / Le vrai-faux de Dany Boon
--'--
--'--
(Dany Boon dans Supercondriaque © Jean-Claude Lother)