Tout et son contraire, France info

Christian Prudhomme : "Directeur du Tour de France n’est pas un métier !"

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France qui démarre le 1er juillet, à Düsseldorf, en Allemagne vient de publier un livre dans lequel il livre quelques secrets. Il est l'invité de Philippe Vandel dans Tout et son contraire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France 
Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France  (LUK BENIES / AFP)

Avant de prendre la tête du Tour de France, Christian Prudhomme a notamment été le présentateur de l'émission de sport "Stade 2", sur France2, et le commentateur du Tour de France sur la même chaîne. Mais depuis 10 ans, il travaille toute l’année sur la Grande boucle avec des missions diverses : trouver de nouvelles routes, de nouveaux cols, mais aussi lutter contre le dopage, faire venir les médias du monde entier.

Une tâche que Christian Prudhomme ne voit pas comme un métier. "Directeur du Tour de France n’est pas un métier, c’est une mission. Le seul métier de ma vie c’était journaliste professionnel et je suis devenu journaliste professionnel en rêvant du tour de France", raconte-t-il.  

Un sacré coup de fourchette 

Grâce à son dernier livre, Le Tour de France, coulisses et secrets, paru chez Plon, on apprend que Christian Prudhomme a, en plus de sa diplomatie naturelle, un sacré coup de fourchette. Il est parfois capable de faire trois dîners de suite, quand il faut rencontrer le plus possible d’élus locaux. Pas toujours facile à gérer notamment quand il faut trinquer de bonne heure et plusieiurs fois par jour, comme "à Saumur l’année dernière" où, "le premier verre de vin blanc était à 7h31 et le deuxième à 7h34" raconte Christian Prudhomme. "Souvent quand nous avons un petit déjeuner c’est tripes ou tête de veau, omelettes aux cèpes" ajoute-t-il. "Je me souviens d’un jour ou j’en avais pris 2 des 3 et au bout d’une heure j’avais dit au maire, je vais y aller monsieur le maire et il m’a donné une grande bourrade dans le dos en disant il n’aime pas ma cuisine et il m’ a resservi" commente le patron du Tour de France.

Faut avoir la capacité physique pour faire ça et là on est vraiment dans la mission

Christian Prudhomme, patron du Tour de France

à franceinfo

De son propre aveu, Christian Prudhomme dit ne pas boire une goutte d'alcool dans les deux mois qui précèdent le départ de la course cycliste, ni durant le mois qui suit. "Donc, en fonction du moment où ils me rencontrent, les gens doivent penser que je suis, soit un type très sobre, soit un alcoolique anonyme" s'amuse l'intéressé.  

Dans l'ouvrage de Christian Prudhomme, on apprend également qu'après le Tour de France, Christian Prudhomme oublie régulièrement le code d'entrée de chez lui et même son code de carte bleue. "Pendant le tour de France, je ne sors pas une seule fois de l’argent. Nous sommes tout le temps pris en charge". CQFD. 

Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France 
Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France  (LUK BENIES / AFP)