Tout et son contraire, France info

Bernard Thibault : "L’Euro 2016 n’est pas sacré"

Il s’est fait connaître durant les grandes grèves du plan Juppé de la réforme des retraites en 1995 et a été ensuite à la tête de la CGT de 1999 à 2013.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Philippe VandelRadio France

Mis à jour le
publié le

(Bernard Thibault dans une manifestation devant les locaux d'Air France à Bobigny, le 2 décembre 2015 © Maxppp)

Aujourd’hui Bernard Thibault est membre du conseil d’administration de l’Office International du Travail et vient de publier "La troisième guerre est sociale" (éditions de l'Atelier) . Il y dénonce la dégradation de plus en plus visible des conditions de travail sur notre planète "73% de la population mondiale n’a pas de protection sociale adaptée et la moitié de la population active travaille sans contrat de travail ".

En mai 1998, alors que les cheminots étaient en grève, Bernard Thibault avait promis que la CGT ne perturberait pas la coupe du monde de Foot. Cette année, pour l’Euro 2016, le syndicaliste n’a pas forcément le même discours : "L’Euro 2016 n’est pas sacré. Le sacré pour moi est le sort qui est fait aux travailleurs". 

Bernard Thibault explique comment la compétitivité casse la protection des travailleurs.
--'--
--'--
Bernard Thibault avoue que les chômeurs sont moins soutenus par les syndicats.
--'--
--'--
Bernard Thibault raconte le jour ou ses enfants ont fait une grève pour leur argent de poche !
--'--
--'--

(Bernard Thibault dans une manifestation devant les locaux d'Air France à Bobigny, le 2 décembre 2015 © Maxppp)