Tout est politique, France info

Tout est politique. "Il n'y aura pas de baisse de dotations", assure la ministre Jacqueline Gourault

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur était l'invitée de Jean-François Achilli dans "Tout est politique", lundi 25 septembre sur franceinfo.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoJean-François AchilliRadio France

Mis à jour le
publié le

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l\'Intérieur était l\'invitée de \"Tout est politique\", lundi 25 septembre 2017. 
Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur était l'invitée de "Tout est politique", lundi 25 septembre 2017.  (FRANCEINFO)

Négociations à venir avec les 350 plus grandes collectivités locales

Lors de la conférence des territoires, le 17 juillet, l'exécutif a annoncé que les collectivités locales allaient devoir réaliser 13 milliards d'euros d'économies d'ici 2022. "Le gouvernement a décidé, par la conférence des territoires, d'avoir un dialogue permanent avec les collectivités locales pour rompre avec ce qu'il s'est passé dans le quinquennat précédent", indique Jacqueline Gourault, la ministre auprès du ministre de l'Intérieur.

"Il n'y aura pas de baisse de dotations", martèle la ministre, précisant que des négociations, "collectivité par collectivité" auront lieu avec "les 350 plus grands collectivités en France" qui "représentent à peu près 70% de la dépense publique". 

Le projet de loi antiterroriste : "un équilibre"

Le projet de loi antiterroriste a entamé, lundi 25 septembre, son premier passage devant l'Assemblée nationale. "Nous avons essayé dans ce texte de trouver l'équilibre entre la liberté individuelle, les Droits de l'Homme et la sécurité des citoyens, indique Jacqueline Gourault. Le Conseil d'État nous a donné son avis, positif (...) Ce texte, je crois, est vraiment bien balisé et je pense qu'il ne faut pas se faire peur inutilement."

Accueil des migrants : "un système perfectible"

Après l'annonce, lundi 25 septembre, de l'ouverture de trois centres pour migrants en Île-de-France, Jacqueline Gourault assure qu'il n'y a pas "une opposition entre le président de la République et le préfet" : "Les préfets sont les gens qui appliquent la politique du gouvernement sur le territoire, rappelle la ministre. Simplement tout système est perfectible. Le nombre de migrants a beaucoup augmenté.Jacqueline Gourault précise qu'il y aura "à peu près 87 000 places" pour les demandeurs d'asile cette année.

Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l\'Intérieur était l\'invitée de \"Tout est politique\", lundi 25 septembre 2017. 
Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur était l'invitée de "Tout est politique", lundi 25 septembre 2017.  (FRANCEINFO)