Tout est politique, France info

Tout est politique. "Il faut de la pédagogie" autour des réformes du gouvernement, estime François Patriat, président du groupe LREM au Sénat

Le président du groupe La République en marche du Sénat et sénateur de la Côte-d'Or François Patriat, était l'invité de Jean-François Achilli, mardi, dans "Tout est politique".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mis à jour le
publié le

François Patriat, sénateur de Côte-d\'Or et président du groupe LREM au Sénat, était l\'invité de Jean-François Achilli dans \"Tout est politique\".
François Patriat, sénateur de Côte-d'Or et président du groupe LREM au Sénat, était l'invité de Jean-François Achilli dans "Tout est politique". (FRANCEINFO)

Le président du groupe La République en marche au Sénat, sénateur de Côte-d'Or et ancien socialiste François Patriat, était l'invité, mardi 5 septembre, de Jean-François Achilli dans "Tout est politique". L'occasion pour lui de revenir sur la baisse de popularité d'Emmanuel Macron auprès des Français et des élus locaux mais aussi sur le retour de François Hollande, qui a pris la présidence de la fondation La France s'engage mardi soir. 

Le gouvernement doit faire plus de pédagogie

Selon le président du groupe En Marche ! du Sénat, une partie de la baisse de popularité d'Emmanuel Macron peut s'expliquer par le manque de pédagogie pour décrypter les réformes mises en place. "Il y a sans doute un effort d'explication à faire", reconnaît François Patriat. D'après lui, le gouvernement souffre cependant de contre-vérités répandues à son encontre. "Lorsque les élus parlent d'une baisse des dotations, c'est en fait la première fois dans le budget 2018 qu'il n'y aura pas de baisse de dotations pour les communes. Depuis huit ans, sous Nicolas Sarkozy, sous François Hollande, il y a eu des baisses de dotations et une diminution par deux de la dotation globale de fonctionnement." Il admet cependant qu'il y a eu un gel de ces dotations, tout en assurant que c'est le cas tous les ans. 

Pas de doute sur la sincérité de François Hollande

Le sénateur de Côte-d'Or a aussi commenté les nouvelles fonctions de François Hollande. En effet, l'ancien président de la République a pris mardi soir ses fonctions de président de la fondation La France s'engage. Si François Patriat dit comprendre l'envie de celui qui a été chef de l'État de s'engager à nouveau, il dit ne pas être "sûr que ce soit de bon aloi". Il ajoute : "Je pense que le chef de l'État pourrait aujourd'hui garder encore un peu le silence." François Hollande s'est dit déterminer à ne "pas utiliser une fondation à des fins politiques", dans une interview exclusive à franceinfo. Une affirmation qui ne convainc pas totalement François Patriat : "La sincérité de François Hollande ne fait pas de doute à mes yeux", assure-t-il avant de nuancer en expliquant que "chez François Hollande, tout est politique".

François Patriat, sénateur de Côte-d\'Or et président du groupe LREM au Sénat, était l\'invité de Jean-François Achilli dans \"Tout est politique\".
François Patriat, sénateur de Côte-d'Or et président du groupe LREM au Sénat, était l'invité de Jean-François Achilli dans "Tout est politique". (FRANCEINFO)