Tout est politique, France info

Tout est politique. Guillaume Larrivé demande une politique de la ville "égale pour l'ensemble des Français"

Guillaume Larrivé, député Les Républicains de la 1e circonscription de l'Yonne et conseiller municipal d'Auxerre, était l'invité de Tout est politique, mardi sur franceinfo. Il est notamment revenu sur les annonces d'Emmanuel Macron sur la politique de la ville. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Mis à jour le
publié le

Guillaume Larrivé, député Les Républicains de la 1e circonscription de l\'Yonne, était l\'invité de Tout est politique, mardi 14 novembre sur franceinfo. 
Guillaume Larrivé, député Les Républicains de la 1e circonscription de l'Yonne, était l'invité de Tout est politique, mardi 14 novembre sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le député Les Républicains de la 1e circonscription de l'Yonne et conseiller municipal d'Auxerre, Guillaume Larrivé, était l'invité de Tout est politique, mardi 14 novembre sur franceinfo. Il s'est exprimé sur les annonces faites par Emmanuel Macron concernant la politique de la ville"Je suis pour qu'on ait une politique égale pour l'ensemble des Français", a-t-il plaidé.

La continuité par rapport à ses prédécesseurs

Guillaume Larrivé estime que les mesures présentées par Emmanuel Macron à Tourcoing (Nord) ne sont pas nouvelles et qu'elles ne sont que la poursuite des politiques de ses prédécesseurs. "Ce qui m'a frappé (...), c'est la très grande continuité, non seulement par rapport à François Hollande mais même aux discours habituels depuis 25, 30, 40 ans sur la politique de la ville."

Il regrette également le manque d'homogénéité dans la politique de la ville. "On n'a pas un discours, une approche d'homme de la nation qui va s'adresser à l'ensemble des territoires. On a une approche très sectorielle. On continue à peu près comme avant, on modifie deux ou trois paramètres technocratiques mais, globalement, c'est la poursuite des programmes de renouvellement urbain, c'est la poursuite des programmes d'emplois aidés de discrimination positive dans les quartiers."

Il s'appuie notamment sur l'exemple d'une ville de sa circonscription, Saint Fargeau, dans laquelle les habitants ont des difficultés pour trouver un emploi. "On ne va pas bénéficier de ce dispositif d'emplois francs", déplore-t-il. "Il faut en finir avec ce dispositif de discrimination positive. Je suis pour un état-nation qui assume, sur l'ensemble du territoire national, une égalité des opportunités et une égalité des chances." Il conclut : "Je suis pour qu'on ait une politique à l'endroit des banlieues, à l'endroit des métropoles mais aussi à l'endroit des zones rurales. Je suis pour qu'on ait une politique égale pour l'ensemble des français."

"Indifférent" aux propositions d'Alain Juppé

Concernant les propos de l'ex-candidat à la primaire Les Républicains, le maire de Bordeaux Alain Juppé, qui tend la main à Emmanuel Macron pour les élections européennes de 2019, Guillaume Larrivé s'est dit "indifférent". Il estime qu'Alain Juppé doit laisser plus de places aux jeunes cadres LR. "Il faut que chaque génération apporte sa pierre à l'édifice." Il dit cependant écouter "avec beaucoup de respect et d'intérêt" le maire de Bordeaux.  

Il demande plus de liberté pour la jeune génération des Républicains : "Qu'il nous laisse organiser la droite d'aujourd'hui, construire la droite d'aujourd'hui sur les problèmes d'aujourd'hui et de demain." Il assure : "On n'est pas l'annexe d'Emmanuel Macron, de Matignon de l'Elysée, on veut reconstruire une droite libre et indépendante."

Guillaume Larrivé, député Les Républicains de la 1e circonscription de l\'Yonne, était l\'invité de Tout est politique, mardi 14 novembre sur franceinfo. 
Guillaume Larrivé, député Les Républicains de la 1e circonscription de l'Yonne, était l'invité de Tout est politique, mardi 14 novembre sur franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)